AlgérieFranceNews

Entretiens Lamamra-Fabius, en marge de la conférence mondiale sur le climat

Entretiens Lamamra-Fabius, en marge de la conférence mondiale sur le climat

PARIS – Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, s’est entretenu, samedi au Bourget, avec son homologue français et président de la conférence mondiale sur le climat (COP21), Laurent Fabius.

L’entretien, qui s’est déroulé en marge de la conférence, a été l’occasion pour le président de la COP21 d’informer le chef de la diplomatie algérienne de l’état d’avancement des négociations, à la veille de la réunion ministérielle de haut niveau.

Les négociateurs ont publié samedi le rapport après une semaine de tractations et de laborieux pourparlers sur le réchauffement climatique et devront le soumettre en fin d’après-midi aux ministres qui prendront lundi le relais des négociations.

A l’issue de l’entretien, le président de la COP21 a reconnu à la presse qu’il y a eu « beaucoup » de problèmes et de divergences au cours des négociations, relevant que le rôle des ministres « est de trouver des éléments de consensus » pour un accord à la fin de la conférence.

« Quand on analyse toutes les contributions présentées par les pays, on est autour d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 3 degrés C », a indiqué Fabius insistant qu’au futur il faudra s’inscrire dans une « trajectoire en dessous des 3 degrés ».

« Notre objectif est de travailler dans le bon sens, avec le concours précieux de nos amis, notamment Lamamra » à cette conférence.

Pour sa part, Ramtane Lamamra a souligné que tous les efforts déployés avant et pendant la conférence ont été « très utiles », parce qu’ils permettront, a-t-il expliqué, de « rapprocher les points de vue » afin d’aboutir à un accord « ambitieux » et « équitable ».

« Nous abordons un atterrissage en douceur », a-t-il fait remarquer, précisant qu’il faudra, dès ce week-end, « envisager des compromis et des passerelles » pour arriver à un accord comme il est souhaité par l’ensemble des Parties contractantes.

Le ministre a annoncé qu’une réunion de coordination des ministres africains se tiendra dimanche juste pour dire que « nous sommes demandeurs de succès » dans cette conférence et « non pas uniquement d’exigences ».

  1. Lamamra est arrivé samedi dans la capitale française pour assister jusqu’à mercredi à la réunion ministérielle de haut niveau à la COP21.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AlgérieFranceNews

Entretiens Lamamra-Fabius, en marge de la conférence mondiale sur le climat

Entretiens Lamamra-Fabius, en marge de la conférence mondiale sur le climat

PARIS – Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, s’est entretenu, samedi au Bourget, avec son homologue français et président de la conférence mondiale sur le climat (COP21), Laurent Fabius.

L’entretien, qui s’est déroulé en marge de la conférence, a été l’occasion pour le président de la COP21 d’informer le chef de la diplomatie algérienne de l’état d’avancement des négociations, à la veille de la réunion ministérielle de haut niveau.

Les négociateurs ont publié samedi le rapport après une semaine de tractations et de laborieux pourparlers sur le réchauffement climatique et devront le soumettre en fin d’après-midi aux ministres qui prendront lundi le relais des négociations.

A l’issue de l’entretien, le président de la COP21 a reconnu à la presse qu’il y a eu « beaucoup » de problèmes et de divergences au cours des négociations, relevant que le rôle des ministres « est de trouver des éléments de consensus » pour un accord à la fin de la conférence.

« Quand on analyse toutes les contributions présentées par les pays, on est autour d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 3 degrés C », a indiqué Fabius insistant qu’au futur il faudra s’inscrire dans une « trajectoire en dessous des 3 degrés ».

« Notre objectif est de travailler dans le bon sens, avec le concours précieux de nos amis, notamment Lamamra » à cette conférence.

Pour sa part, Ramtane Lamamra a souligné que tous les efforts déployés avant et pendant la conférence ont été « très utiles », parce qu’ils permettront, a-t-il expliqué, de « rapprocher les points de vue » afin d’aboutir à un accord « ambitieux » et « équitable ».

« Nous abordons un atterrissage en douceur », a-t-il fait remarquer, précisant qu’il faudra, dès ce week-end, « envisager des compromis et des passerelles » pour arriver à un accord comme il est souhaité par l’ensemble des Parties contractantes.

Le ministre a annoncé qu’une réunion de coordination des ministres africains se tiendra dimanche juste pour dire que « nous sommes demandeurs de succès » dans cette conférence et « non pas uniquement d’exigences ».

  1. Lamamra est arrivé samedi dans la capitale française pour assister jusqu’à mercredi à la réunion ministérielle de haut niveau à la COP21.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :