NewsSport

EN d’Algérie : La valse des grands entraîneurs

EN d’Algérie

La valse des grands entraîneurs 

Par : Abdelkader DJEBBAR

Selon la version officielle, le sélectionneur national, Georges Leekens, a été limogé juste après l’élimination de l’équipe algérienne de la CAN d’où elle est sortie du premier tour, rapporte une source de la FAF.  C’est le président de la fédération, Mohamed Raouraoua qui se trouve à Paris où il se soigne, qui a chargé des membres du bureau fédéral de signifier à Leekens qu’il a été décidé de mettre fin à ses fonctions à la tête de l’équipe nationale.

Le départ de Leekens était prévisible après l’élimination humiliante de l’Algérie à la CAN du Gabon où la sélection nationale n’a pas enregistré la moindre victoire. Leekens est le 3e entraineur recruté par la FAF en l’espace de dix mois, après le départ forcé de Christian Gourcuff et de Milovan Rajevac.

Seconde version: Le sélectionneur belge de l’Algérie Georges Leekens a démissionné mardi au lendemain de l’élimination au premier tour de la CAN: la valse des techniciens se poursuit et relance le débat au recours systématique des entraîneurs étrangers à la tête des Fennecs.

« Vu la pression qui est exercée sur la fédération et l’équipe nationale, j’ai préféré arrêter mon contrat par amitié pour le président de la Fédération qui mérite le respect », indique celui qui était passé une première fois à la tête des Fennecs en 2003, sur le site de la fédération algérienne (FAF). « Pour le bien de tous, je préfère donc partir même si je le fais avec un pincement au cœur en souhaitant toute la réussite du monde à l’équipe nationale », conclut le technicien de 67 ans.

La légende vivante Rabah Madjer, qui donna son nom à une talonnade, abonde dans le même sens en affirmant que « ces dernières années, la FAF marginalise ce qui est local. C’est malheureusement un complexe ».

« Je n’ai rien contre les entraîneurs étrangers, je les respecte mais combien de Coupe d’Afrique avons-nous gagné avec ces entraîneurs étrangers ? Rien ! », Assène encore l’ancienne star du FC Porto. « Avec cette politique (de recours aux coachs étrangers) nous ne sommes pas sortis de l’auberge ».

Nombreux, très nombreux sont les spécialistes du foot ball à accorder une priorité de plus en plus importante à « l’algérianisation de l’équipe nationale de foot ball » aussi bien en ce qui concerne le personnel d’encadrement que les joueurs eux-mêmes.

A.D

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :