AlgérieNewspolitique

Élection locale : APC-APW Le FLN majoritaire

Élection locale : APC-APW

Le FLN majoritaire

L’Edito de :  Mohammed CHOUAKI

Fin de semaine chargée en Algérie. Elle a été d’abord marquée par les urnes à travers l’ensemble des communes. Et d’une pierre, deux coups. Les électeurs avaient à se prononcer sur leurs représentants aux communes et aux wilayate. Hélas, moins de cinquante pour cent des inscrits se sont rendus aux urnes.

Côté ambiance générale, ce n’était donc pas la bousculade alors que dans certains bureaux de vote ce fut, à certains moments, des empoignades, des cris, du désordre et parfois même des blessures.

Et au ministre de l’Intérieur de se montrer, vendredi, satisfait non seulement du déroulement du vote mais aussi des résultats : « À travers cette fête démocratique, le citoyen a démontré qu’il rejetait tous ces appels qui veulent tuer l’espoir au sein de cette nation. Certains voudraient même la faire revenir en arrière », a accusé Noureddine Bedoui.

Le ministre de l’Intérieur a ensuite défendu la neutralité et la crédibilité de l’administration dans l’organisation du scrutin. « Les agents de l’État et de l’administration ont joué un grand rôle (dans ces élections) tout en s’attachant à la neutralité », a-t-il soutenu.

Le FLN  a remporté 30,56 % des sièges des assemblées populaires communales et 35,48 % des sièges des 48 assemblées populaires de wilayas.

Le FLN a ainsi remporté 603 des 1 541 municipalités du pays, a annoncé le ministre de l’intérieur, Noureddine Bedoui. Ce résultat constitue un sérieux recul, l’ex-parti unique perdant environ 400 communes sur le millier qu’il contrôlait depuis 2012.

Allié du FLN, le Rassemblement national démocratique (RND) du premier ministre, Ahmed Ouyahia, l’emporte dans 451 communes, soit 26,21 % des sièges, et obtient une centaine de communes de plus qu’en 2012. Il remporte en outre 527 sièges (26,3 %) dans les assemblées de wilaya.

Le Front El-Moustakbel (le Front de l’avenir, nationaliste proche du pouvoir) remporte 71 communes ; le Front des forces socialistes (FFS), plus vieux parti d’opposition, 64 ; le Mouvement populaire algérien (MPA, proche du pouvoir), 62 ; les islamistes du Mouvement de la société pour la paix (MSP), 49 ; et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition laïque), 37.

Le MSP a également remporté 152 sièges (7,58 %) dans les assemblées départementales. Tous les autres partis obtiennent moins de 5 % des sièges dans les assemblées de wilaya.

Moins de la moitié des électeurs se sont rendus jeudi aux urnes. Le taux de participation s’établit à 46,93 % pour les communales et 44,96 % pour les départementales, en légère hausse par rapport au précédent scrutin local, en 2012.

M.CH

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close