AlgérieNewspolitique

Élection du 12 décembre : Le nombre de prétendants à la hausse.

Le nombre de prétendants à la candidature Présidentielle augmente chaque jour à vue d’œil. De vingt-deux dimanche, il est passé à trente-neuf hier, a appris l’APS auprès du chargé de communication au niveau de l'Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE), Ali Draa.

Élection du 12 décembre : Le nombre de prétendants à la hausse.

Alger par : Noureddine RAMZI 

Le nombre de prétendants à la candidature Présidentielle augmente chaque jour à vue d’œil. De vingt-deux dimanche, il est passé à trente-neuf hier, a appris l’APS auprès du chargé de communication au niveau de l’Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE), Ali Draa.

Parmi ces postulants à la candidature pour le prochain scrutin Présidentiel figure des indépendants ainsi que des chefs de Partis politiques, dont Ali Benflis, Président  du Parti Talaïe El Houriet, Abdelaziz Belaid, Président du Front El Moustakbal, Aissa Belhadi, Président du Front de la Bonne Gouvernance, Abdelkader Bengrina, Président du Mouvement El Bina, Ali Zeghdoud, Président du Parti du Rassemblement Algérien (RA) et Mourad Arroudj,  Président du Parti « Errafah », a précisé le même responsable.

Pour sa part, le Parti de l’Alliance Nationale Républicaine (ANR) a indiqué, dans un communiqué, que sa direction « a adressé une correspondance au Président de l’ANIE pour exprimer son intention de constituer le dossier de candidature ». Cependant, poursuit le Parti, « la décision de sa participation à la prochaine Présidentielle sera tranchée lors de la conférence nationale des bureaux de wilaya du Parti prévue samedi prochain ».

La déclaration de candidature à la Présidence de la République résulte du dépôt, par le candidat lui-même, d’une demande d’enregistrement auprès du Président de l’ANIE, stipule cette nouvelle loi, exigeant la nationalité Algérienne d’origine pour le candidat qui doit être également titulaire d’un diplôme universitaire ou d’un diplôme équivalent.

L’ANIE a la charge de préparer les élections, de les organiser, de les gérer et de les superviser et ce, dès le début de l’opération d’inscription sur les listes électorales et leurs révisions ainsi que les opérations de de préparation de l’opération électorale, des opérations de vote, de dépouillement et se prononcent sur le contentieux électoral jusqu’à l’annonce des résultats provisoires.

Et au grand étonnement de nombreux citoyens, Ahmed Benbitour a décidé de ne pas prendre part à la Présidentielle du 12 décembre. Une décision que l’ancien chef de Gouvernement de Bouteflika renonce sur sa page Facebook, sans donner plus détails sur les raisons de sa décision.

“Le Dr Ahmed Benbitour s’excuse auprès de ses partisans et de tous les citoyens qui le soutiennent afin de sortir le pays de la crise et annonce, avec regret, qu’il n’a pas l’intention de participer aux prochaines élections organisées par les autorités actuelles”, annonce sa page officielle sur Facebook et d’ajouter “l’expliquera les raisons ultérieurement”

Interviewé le 29 mai par la radio Alger Chaine 3, il avait annoncé son intention, si des élections transparentes étaient organisées, de se porter candidat à la Présidence de la République. Il a, par la suite, sillonné le pays et participé à plusieurs conférences pour présenter ses propositions de réformes, très austères. L’ancien chef du gouvernement, prônait une politique d’austérité entre 20

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :