MédiasNewsPoint de vue

EDITORIAL  –  U P F : Aux circonstances exceptionnelles, réaction exceptionnelle…

Le mois de mai est toujours particulier pour l’ensemble de notre profession, car c’est le 3 mai que nous célébrons la Journée mondiale de la Liberté de la presse.

EDITORIAL  –  U P F :

Aux circonstances exceptionnelles, réaction exceptionnelle…

Par : Madiambal DIAGNE*

Le mois de mai est toujours particulier pour l’ensemble de notre profession, car c’est le 3 mai que nous célébrons la Journée mondiale de la Liberté de la presse.

Placée cette année sous le thème de Journalisme sans crainte ni complaisance, cette journée s’est déroulée dans le contexte exceptionnel de COVID-19. C’est à ce titre que le secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres, dans un message, a placé cette journée sous le sceau de la lutte contre la désinformation, les infox, au sujet du Covid-19. « La propagation de la pandémie du Covid-19 en a fait naître une nouvelle, celle de la désinformation, où de dangereux conseils de santé côtoient les théories conspirationnistes les plus folles. Le remède, c’est la presse : des informations et des analyses vérifiées, scientifiques et fondées sur des faits », a-t-il écrit.  

La lutte contre les fausses informations a toujours été au cœur de nos préoccupations, et l’UPF avait fait preuve à de nombreuses reprises de son attachement à un journalisme de qualité. Mais cette lutte va bien au-delà de l’atteinte à la vérité de l’information. Plus dangereux encore, c’est quand une atteinte est portée à la liberté de parole et, comme conséquence, la liberté tout courte.

C’est le cas de notre confrère Khaled Drareni, le représentant de l’Union internationale de la Presse francophone en Algérie qui, arrêté au mois de mars, se trouve actuellement sous les verrous dans la prison de Kolea, à Tipaza.

La seule faute de Khaled Drareni, c’est d’avoir été fidèle à son engagement de journaliste et d’avoir couvert les événements, en l’occurrence les manifestations du Hirak, d’une manière professionnelle et objective, en évitant les fausses informations et en évoquant les critiques par rapport à la manière dont les autorités de son pays ont traité les revendications populaires.

Aujourd’hui, en ce mois de célébration mondiale de la Journée de la Liberté de la presse, nous avons décidé d’envoyer ce message commun afin de souligner de manière symbolique que l’UPF porte haut la voix de la détermination dans la défense des fondamentaux de notre profession et d’unité contre les abus et les exactions encore trop souvent pratiqués contre les journalistes.

Le Président de l’UPF internationale Madiambal Diagne, la Secrétaire Générale internationale Zara Nazarian, les membres du bureau de l’UPF internationale, les Présidents de sections nationales, les milliers de membres de l’Union dans le monde entier lancent un appel solennel aux autorités Algériennes et Personnellement à Son Excellence Abdelmadjid Tebboune, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, pour une libération immédiate et sans condition de Khaled Drareni !

*Madiambal DIAGNE, Président international
Zara NAZARIAN, Secrétaire Générale internationale

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :