AlgérieNewspolitique

L’Edito : Un nouveau 1 er Ministre

J’ai l’immense plaisir de venir vers vous afin de vous présenter mes sincères salutations   Monsieur Abdelaziz DJERAD pour votre désignation comme Premier Ministre par Monsieur le Président de la République Abdelmadjid TEBBOUNE, en vous souhaitant le succès et la réussite dans l’accomplissement des tâches qui vous sont confiées. Comme nous n’avons aucun doute que vous êtes la personne digne de cette mission. Les aiguilles trottent, le temps passe et les taches se multiplient de plus en plus.

L’Edito : Un nouveau 1 er Ministre

Lille par : Mohammed CHOUAKI

J’ai l’immense plaisir de venir vers vous afin de vous présenter mes sincères salutations   Monsieur Abdelaziz DJERAD pour votre désignation comme Premier Ministre par Monsieur le Président de la République Abdelmadjid TEBBOUNE, en vous souhaitant le succès et la réussite dans l’accomplissement des tâches qui vous sont confiées.

Comme nous n’avons aucun doute que vous êtes la personne digne de cette mission.

Les aiguilles trottent, le temps passe et les taches se multiplient de plus en plus.

Votre nomination Monsieur Abdelaziz DJERAD comme Premier Ministre s’inscrit dans le cadre du changement global et complet que Monsieur le Président de la République Abdelmadjid TEBBOUNE a initié immédiatement après son élection par le peuple Algérien, qui inclura aussi les willayas, les daïras et les mairies ainsi les différentes Assemblées populaires.

Monsieur le Président de la République Abdelmadjid TEBBOUNE a également mentionné les 54 engagements pour la construction de la République Nouvelle.

Le changement s’étendra également à toutes les personnalités de l’ancien régime politique et à la restructuration du système avec des personnalités jeunes, instruites et hautement qualifiées dans tous les domaines. Ici, nous devons placer notre confiance en tant que peuple dans ce nouveau gouvernement et donner du temps au président de la République et à son gouvernement au moins 6-7 mois pour travailler, car nous savons tous que le pays a vécu un grand vide politique et de graves problèmes sociaux et économiques.

En tant que peuple, nous devons faire preuve de cohésion et de solidarité, comme nous devons placer toute notre confiance en nos nouveaux dirigeants, et c’est ce que vous Monsieur le Premier Ministre   vous avez rappelé dans votre discours d’aujourd’hui dans lequel vous demandez au peuple à travailler ensemble et collaborer pour faire face aux défis socio-économiques auxquels le pays est confronté.

Nous croyons que le mouvement populaire le HIRAK doit prendre une forme juridique et se structurer en comité représentatif et se diriger vers la table de dialogue et de la négociation, afin de pour couper la voie à certaines parties qui profitent de ce mouvement pour leurs propres agendas et ambitions et semer la discorde et la division et garder le pays sur le statut actuel car il sert ses intérêts et ses agendas externes.

Le mouvement doit comprendre cette affaire sérieuse et prendre la décision appropriée pour le bien de l’Algérie et de son peuple.

À titre de rappel et de sincérité, ici, lors de notre récente visite en Algérie, nous avons eu des conversations avec certains des frères sur les problèmes rencontrés par le peuple.

Une note revient à l’ordre du jour de plus en plus fréquemment. Elle devrait être une priorité pour l’État. Nous ciblons le gaspillage immoral du pain et de la nourriture en général.

Nous n’oublions pas non plus, et ce à travers votre personne, de rendre un hommage chaleureux et sincère à notre armée nationale populaire, et a ses dirigeants, le chef d’état-major, Monsieur Saïd CHENGRIHA, le général major BEN ALI BIN ALI et le général KAIDI Mohamed.

Protecteurs de nos frontières et de notre chère patrie, nous appelons le peuple à soutenir son armée, et compter sur elle et sur son nouveau chef qui a déclaré que l’armée ne s’immiscera pas dans la politique et que son rôle est de protéger la patrie et ses frontières.

En mentionnant le pays et ses frontières, nous attendons la visite du roi Muhammad VI en Algérie dans les prochains jours, Inch’Allah. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renouvellement et solidification des relations des deux pays, dans la perspective d’un avenir meilleur et de l’ouverture des domaines et des chances de coopération entre le Maroc et l’Algérie.

Comme indiqué dans le discours du Président Abdelmadjid TEBBOUNE concernant nos frères au Maroc et au Sahara Occidental, l’Algérie n’est pas partie du conflit, mais elle cherche toujours à trouver une solution diplomatique, politique et pacifique à ce conflit, ainsi nous voulons bien et nous appelons au discours pour rétablir des liens solides entres tous les pays nord Africains dans la perspective d’établir l’Union Maghrébin.

Je souhaite aussi et je demande à notre peuple d’éviter de tomber dans la sédition politique et de rester loin de la question de la Libye et de son peuple. Comme j’espère que la solution sera politique et qu’il n’y aura aucun dérapage des deux côtés. En tant que Algériens nous n’acceptons aucune ingérence étrangère en Libye.

Le directeur de publication 

Mohammed CHOUAKI

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :