Santé

Ebola coûtera 1 à 1,5 point de PIB aux pays touchés par l’épidémie

L’épidémie d’Ebola devrait coûter entre 1 et 1,5 point de PIB au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée, trois pays affectés, ainsi qu’à la Côte d’Ivoire, pour l’heure non touchée, a estimé mardi la Banque africaine de développement (BAD). La sécurité alimentaire au Liberia est mise «en péril», le virus menaçant la tenue des récoltes, a alerté Donald Kaberuka, le président de la BAD, lors d’une conférence de presse à Abidjan. Dans ce pays, «si aujourd’hui les gens ne s’occupent pas de l’agriculture, il y aura une crise alimentaire. Voilà le premier impact direct sur les paysans dans cette région », a affirmé M. Kaberuka. Globalement, Ebola va «probablement coûter 1, voire 1,5 point de PIB aux pays de l’Union du fleuve Mano», une organisation regroupant le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée et la Côte d’Ivoire, «des pays qui commençaient à se remettre difficilement des années de crise, des guerres civiles des années 60, 80 et 90», a-t-il déploré. Audelà de la crise immédiate et à moyen terme, «la multiplication des clôtures des frontières terrestres et aériennes dans beaucoup de pays africains», décidée par «précaution », risque de coûter «beaucoup» au commerce et aux flux économiques, selon le président de la BAD. L’épidémie a fait au total 1.427 morts, dont 624 au Liberia, 406 en Guinée, 392 en Sierra Leone et 5 au Nigeria, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 20 août. La BAD a accordé une aide de 60 millions de dollars (45,65 millions d’euros) aux pays touchés par Ebola en Afrique de l’Ouest. La signature de la convention de don s’est tenue mardi au siège de la BAD à Abidjan, où la banque s’est officiellement réinstallée le 19 août, après avoir été délocalisée plus d’une décennie durant en Tunisie en raison de la crise politique en Côte d’Ivoire.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :