FranceNewspolitiqueRevue de presse

Direct – Attaque à Paris : Les gardes à vue de cinq hommes prolongés.

Il s'agit des cinq personnes interpellées, vendredi soir, à Pantin (Seine-Saint-Denis), dans le domicile supposé de l'auteur présumé de l'attaque.

Direct – Attaque à Paris : Les gardes à vue de cinq hommes prolongés.

Il s’agit des cinq personnes interpellées, vendredi soir, à Pantin (Seine-Saint-Denis), dans le domicile supposé de l’auteur présumé de l’attaque.

CE QU’IL FAUT SAVOIR

L’enquête se poursuit au lendemain de l’attaque qui a fait deux blessés devant les anciens locaux de Charlie hebdo. Deux nouvelles personnes ont été placées en garde à vue samedi 26 septembre. Il s’agit de deux personnes en lien avec le principal suspect : son frère, âgé de 16 ans, et un individu dans son environnement relationnal, ont appris franceinfo et France Télévisions. Les gardes à vue des cinq hommes interpellés vendredi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis), dans le domicile supposé de l’auteur présumé de l’attaque, ont été prolongées, a appris franceinfo de source judiciaire. Suivez la situation dans notre direct.

Le principal suspect assume son acte.

Hassan A., un jeune Pakistanais de 18 ans, a également reconnu que son geste était dirigé contre Charlie Hebdo, samedi, devant les enquêteurs, lors de sa garde à vue.

Pour Jean Castex, « les ennemis de la République ne gagneront pas ».

Le Premier Ministre s’est rendu à la préfecture de police, samedi. « J’ai tenu à venir à votre rencontre ce matin pour vous exprimer mes remerciements, et ceux du gouvernement », a déclaré Jean Castex devant des membres des forces de l’ordre. « De nombreux attentats sont régulièrement déjoués. Nous ne découvrons pas la menace mais lorsque des évènements se produisent malgré tout, la réponse est immédiate (..) Les ennemis de la République ne gagneront pas », a poursuivi le chef du gouvernement.

Deux blessés. 

L’attaque à l’arme blanche a fait deux blessés, deux personnes appartenant à l’agence de presse Premières Lignes. « Nous avons des nouvelles rassurantes » des blessés, « ils sont sortis en début de soirée du bloc opératoire », a déclaré sur franceinfo Luc Hermann, cofondateur de l’agence de presse.

 Le point sur l’enquête. 

 La garde à vue du deuxième suspect a été levée dans la nuit car l’homme qui se trouvait à proximité du lieu de l’attaque a été mis « hors de cause ». Par ailleurs, un homme qui a vécu dans le même hôtel social de Cergy (Val-d’Oise) que le principal suspect a été placé à son tour en garde à vue hier soir. Il a été arrêté après la perquisition des deux domiciles présumés du suspect.

Neuf personnes en garde à vue.

Il y a actuellement neuf gardes à vue en cours. Les cinq personnes interpellées à Pantin (Seine-Saint-Denis) sont des colocataires ou anciens colocataires du principal suspect, indique une source à judiciaire à franceinfo. Samedi après-midi, franceinfo et France Télévisions ont appris que deux personnes supplémentaires avaient été placées en garde à vue : il s’agit du frère du principal suspect, âgé de 16 ans, et d’une personne dans son environnement relationnel.

Source : franceinfo 26/09/2020

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :