News

Deux œuvres cinématographiques algériennes en lice au festival de Louxor

Deux œuvres cinématographiques algériennes en lice au festival de Louxor

ALGER- Les films algériens « Rêveries de l’acteur solitaire » et « Fi rassi rond-point » (Dans ma tête un rond-point) prendront part à la compétition officielle du 5e Festival du film africain de Louxor qui se tiendra du 17 au 23 mars prochain, a-t-on appris auprès des organisateurs.

En lice pour le « Grand prix du Nil », « Rêveries de l’acteur solitaire », nouvelle oeuvre de Hamid Benamra produite par « Nunfilm », se focalise sur les préoccupations d’un acteur, ses rêves, ses ambitions et sa philosophie en suivant l’acteur Mohamed Adar, personnage principal du film, lors du montage d’une pièce de théâtre.

Le film concourra dans la catégorie long métrage de fiction aux côtés de cinq autres oeuvres comme « Affamer votre chien » du Marocain Hichem Lasri, « Sans regret » de l’Ivoirien Jacques Trabi, ou encore « L’ombre de la folie » du Malien Boubacar Gakou.

En lice pour le Grand prix du long métrage documentaire, « Fi rassi rond-point » de Hassen Ferhani est une immersion dans l’univers décalé des abattoirs d’Alger, des lieux morbides, de mort et de dur labeur transformés minutieusement par le réalisateur en un espace empreint de musique, de poésie, et d’amour et même de philosophie.

Sorti en juillet dernier, « Fi rassi rond-point » a déjà été primé dans des festivals de cinéma à Marseille, Amsterdam et Turin avant de recevoir récemment deux Tanit d’Or lors des 26ème Journées cinématographiques de Carthage (Jcc) et le Grand prix du documentaire du  6e Festival national du cinéma d’Alger (Fica).

Dans cette catégorie 12 autres films ont été sélectionnés à l’instar de « Les 4 saisons » du réalisateur Mohamed Zran (Tunisie), « Le chemin du pain » de Hicham Elladaqi (Maroc), « Devoir de mémoire » du Mamadou Cissé (Mali) et « La sirène de Faso Fani » de Michel Zongo (Burkina Faso), entre autres.

Cette 5e édition du festival de Louxor qui accueil la Côte d’Ivoire comme invité d’honneur, à l’occasion du cinquantenaire de la première production cinématographique ivoirienne, rendra également hommage à la grande star égyptienne Omar Sharif disparu en juillet 2015, au critique marocain Mustapha El Mesnaoui, disparu en novembre 2015 ainsi qu’au pionnier du cinéma ivoirien Henry Duparc disparu en 2006.

Fondé par l’auteur égyptien Sayed Fouad en 2012, le Festival africain du film de Louxor vise à décentraliser les manifestation culturelles en Egypte et à soutenir le cinéma africain en encourageant la coopération et la coproduction.

APS

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :