AlgérieEconomieNews

Des produits étrangers reviennent

Des produits étrangers reviennent

Par : Abdelkader DJEBBAR

On efface et on recommence. La liste des produits interdits à l’importation vient d’être allégée. « Une cinquantaine de positions sous-tarifaires seront retirées de la liste des 851 produits interdits à l’importation alors que d’autres seront ajoutés à cette liste, rapporte l’APS en marge de l’Assemblée générale de la Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie (Caci).

La levée de cette suspension à l’importation, qui concernera 50 à 55 produits, interviendra trois mois après l’entrée en vigueur du décret exécutif fixant les marchandises soumises au régime de restrictions à l’importation.

“Cette mesure intervient en réponse aux préoccupations d’opérateurs économiques et après une évaluation trimestrielle de certains produits indisponibles sur le marché national, tandis que d’autres produits seront introduits à cette liste des produits interdits à l’importation”, explique-t-on.

Lors de l’Assemblée générale de la Caci, la directrice générale de cet organisme, Bahia Bahloul, a indiqué que le plan 2018 de la Caci prévoyait plusieurs rencontres de proximité visant à créer une dynamique économique locale et à examiner le potentiel économique de chaque région.

Évoquant les actions de la Caci à l’étranger, Mme Bahloul a souligné que cette instance avait engagé plusieurs actions à l’international à travers l’organisation de missions économiques et la participation des entreprises nationales à des salons et foires pour permettre aux opérateurs Algériens  d’exporter leurs produits.

De son côté, le Président de la Caci, Mohamed Laid Benamor a indiqué que la mesure d’interdiction d’importation de certains produits avait donné un souffle à l’économie nationale, ajoutant qu’il est nécessaire de produire pour pouvoir exporter.

Qualifiant le bilan des activités de la Caci de l’année 2017 de “positif”, M. Benamor a indiqué que les réalisations étaient, toutefois, encore loin des objectifs.

Il a alors souligné la volonté de la Caci à œuvrer davantage pour contribuer à la réalisation des investissements et à la création de l’emploi.

Par ailleurs, il a fait savoir que pour la première fois, l’Algérie va abriter une session de l’Union des Chambres Arabes de commerce et de l’industrie pour motiver les opérateurs économiques de ces pays à venir investir en Algérie.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :