FranceNewsRevue de presseSanté

Déconfinement : doit-on craindre une pénurie de vélos en France ?

Désireux d'éviter les transports en commun en pleine épidémie de coronavirus, beaucoup de Français se tournent vers le vélo.  TRANSPORTS - Après sept semaines de confinement, les villes de France se remplissent petit à petit depuis ce lundi 11 mai, jour du début du déconfinement. Nombreux sont ceux à avoir repris leurs voitures et les transports en commun pour retourner au travail. Toutefois, les vélos ne sont pas en reste et ont la cote en magasin et en ligne. Les géants de l’équipement sportif que sont Go Sport et Decathlon ont remarqué un net intérêt des Français pour leurs bicyclettes et VTT.

Déconfinement : doit-on craindre une pénurie de vélos en France ?

Par : Le HuffPost

Désireux d’éviter les transports en commun en pleine épidémie de coronavirus, beaucoup de Français se tournent vers le vélo.

 TRANSPORTS – Après sept semaines de confinement, les villes de France se remplissent petit à petit depuis ce lundi 11 mai, jour du début du déconfinement. Nombreux sont ceux à avoir repris leurs voitures et les transports en commun pour retourner au travail. Toutefois, les vélos ne sont pas en reste et ont la cote en magasin et en ligne. Les géants de l’équipement sportif que sont Go Sport et Decathlon ont remarqué un net intérêt des Français pour leurs bicyclettes et VTT.

Alors doit-on s’attendre à une pénurie comme on avait pu l’observer au début du confinement pour des produits tels que les pâtes ou le papier toilette ? Les deux enseignes ont répondu aux questions du HuffPost.

Une augmentation des ventes de 300%

Cet engouement pour le vélo a commencé pendant le confinement. “Les ventes de vélos sur internet ont augmenté de 300% au cours de cette période”, nous annonce-t-on chez Go Sport. ″Ça a été un déclic vraiment fort, on s’est dit que ce ne sera plus comme avant, qu’il y aura un avant et un après pour la catégorie vélos”, a assuré à l’AFP Benoît Legrand, directeur du réseau chez Go Sport.

De son côté, Decathlon explique au HuffPost “noter depuis quelques jours un intérêt très significatif pour les vélos adultes. Deux modèles se retrouvent dans e top des commandes : le VTT Rock rider ST 520 ainsi que le vélo électrique ELOPS 900 E”.

Au-delà de la volonté des citadins d’éviter les transports en commun en pleine pandémie, Decathlon note que “l’année 2019 fut une belle année pour le cycle”, avec “une croissance à quasi deux chiffres”, et que la tendance pourrait bien se confirmer en 2020.

Pour Olivier Tenet, propriétaire d’une boutique de vélos à Saint-Germain-en-Laye, la période des gilets jaunes et celle des grèves de transport en Ile-de-France avaient d’ailleurs déjà bien préparé les vélocistes. Lui-même avait constaté une recrudescence des demandes à ces périodes, a-t-il témoigné auprès de l’AFP.

Et le gouvernement veut l’encourager, en témoigne sa décision fin avril d’offrir un coup de pouce aux cyclistes: un forfait de 50 euros pour faire réparer sa bicyclette d’occasion. Les réparateurs sont référencés sur une plateforme de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB – www.fub.fr), disponible depuis le 11 mai. Cette aide s’inscrit dans un plan plus global de 20 millions d’euros, qui servira aussi à financer des places de stationnement temporaires et des formations pour apprendre ou réapprendre à rouler à vélo.

Du circuit court et de l’anticipation

Doit-on pour autant craindre une pénurie et se ruer sur les vélos avant qu’ils ne soient en rupture de stock? Pas du tout, si l’on en croit les deux enseignes et la FUB. “Contrairement au papier toilette ou aux pâtes, les stocks de vélos sont pleins, on ne risque pas d’avoir de pénurie”, certifie à l’AFP le président de la Fédération.

Auprès du HuffPost, Go Sport, assure aussi avoir anticipé la demande dès le début du confinement et rempli ses stocks. Quant à l’assemblage, “il est fait en circuit court : 50% en France et 50% en Italie. Cela va très vite pour se réapprovisionner”, nous assure-t-on.

Même son de cloche pour Decathlon, qui explique que “la quasi-totalité de l’offre de vélos est ‘made in Europe’ (France, Italie, Portugal, Roumanie…). Ce qui nous permet d’approvisionner les stocks dans de bons délais”. Notre interlocuteur admet toutefois que “l’évolution de la situation sanitaire actuelle en France mais également en Europe peut faire évoluer ce point”.

Les réparateurs submergés ?

Toutefois, si les vélos ne devraient pas venir à manquer, ce n’est peut-être pas le cas des réparateurs de vélos.

“On n’a jamais utilisé le vélo à grande échelle pour lutter contre une seconde vague épidémique, et beaucoup de villes dans le monde y croient aujourd’hui”, considère auprès de l’AFP le président de la FUB, Olivier Schneider. Il s’inquiète ainsi d’une “pénurie de réparateurs”, entraînée par l’aide de 50 euros du gouvernement. “On n’a pas une génération spontanée de réparateurs nés dans la nuit du 10 au 11 mai”, relève-t-il.

“On ne s’attend pas non plus à un tsunami”, tempère toutefois Jérôme Valentin, président d’Union sport & cycle (USC), qui représente 1400 entreprises et 3000 points de vente. “Les vélocistes et les grandes enseignes vont faire évoluer leurs horaires de façon à pouvoir répondre à cette demande”, anticipe-t-il.

Pour Go Sport, la réparation est un point important du plan de déconfinement de l’enseigne. 120 ateliers sont répartis sur le territoire, les rendez-vous sont pris en ligne, les stocks de pièces et les équipes renforcés. Ont également été mis en place des tutos pour les clients et les équipes.

“Le service de reprise et réparation sera renforcé, assure aussi Decathlon au HuffPost. L’enseigne et ses ateliers seront agréés au bonus de réparation pris en charge par l’État à hauteur de 50 euros. Le groupe a ainsi mis en place un plan pour anticiper l’augmentation des achats et faciliter la réparation en magasin”.

Pour Jérôme Valentin, 25 à 30 millions de vélos ne sont pas utilisés en France, tandis que 2,7 millions de vélos y sont vendus chaque année.

Tout est prêt, il n’y a plus qu’à rouler.

Source : HuffPost 12/05/2020

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :