MaghrebNews

Décès de Béji Caïd Essebsi : les Tunisiens pleurent leur Président, « symbole d’unité et de stabilité »

TUNIS - Au lendemain de l'annonce du décès du Président Tunisien Beji Caïd Essebsi, la société civile Tunisienne a exprimé son sentiment de tristesse et de peine d'avoir perdu "un symbole d'unité et de stabilité et de l'espoir", et l'homme "courageux" qui a réinstauré la sécurité dans ce pays cible de plusieurs attaques terroristes depuis 2011.

Décès de Béji Caïd Essebsi : les Tunisiens pleurent leur Président, « symbole d’unité et de stabilité »

TUNIS – Au lendemain de l’annonce du décès du Président Tunisien Beji Caïd Essebsi, la société civile Tunisienne a exprimé son sentiment de tristesse et de peine d’avoir perdu « un symbole d’unité et de stabilité et de l’espoir », et l’homme « courageux » qui a réinstauré la sécurité dans ce pays cible de plusieurs attaques terroristes depuis 2011.

« Vendredi, c’était un jour noir dans l’histoire de la Tunisie. On a appris sa mort avec beaucoup de tristesse. On voulait qu’il termine son mandat (…) il nous a rendu l’espoir en quatre années », regrette un jeune tunisien de 28 ans.

En effet, les institutions officielles du pays ont mis en berne le drapeau et plusieurs magasins et salons sont restés fermés dans la journée de vendredi en hommage au défunt Président Caïd Essebsi.

Le chef du gouvernement Tunisien, Youssef Chahed a décrété jeudi, sept jours de deuil national et mise en berne du drapeau dans les édifices publics suite au décès du Président Béji Caïd Essebsi à l’âge de 92 ans.

Il a également décidé l’annulation de tous les spectacles artistiques et autres manifestations culturelles dans toutes les régions, selon un communiqué de la présidence du gouvernement.

La télévision et radio Tunisiennes ont diffusé des versets coraniques tout au long de la journée du vendredi, et suspendu toutes les activités culturelles programmées pendant la semaine.

La presse nationale, dont plusieurs grands quotidiens comme, Al-Sabah Et Chorouk Tounsi, sont parus en noir et blanc, où peut-on lire en grande Une « Au revoir Monsieur le Président », consacrant des éditions spéciales mettant en exergue toutes ses réalisations depuis sa prise de fonction.

Des photos du Président sont affichées dans les ruelles de la capitale ainsi que des banderoles animées montrant la photo officielle du Président, lui adressant un dernier message, « Adieu Monsieur le Président ».

Dans la capitale Tunisienne, les dispositifs de sécurité ont été renforcés à la veille des obsèques notamment dans la Rue Bourguiba, -principale avenue- où plusieurs chefs d’Etat sont attendus pour assister aux funérailles.

A l’instar des hommes et partis politiques, les citoyens Tunisiens ont déploré la disparition de leur Président le qualifiant d’un homme « fort » et « courageux » qui a réinstauré la sécurité dans le pays, proie à plusieurs attaques terroristes.

« On a eu beaucoup de chagrin quand on a appris sa disparition. Ce n’était pas un choc car son état de santé était critique, néanmoins il a fait beaucoup de bien à la Tunisie, on le regrettera, il laissera un grand vide…Il a beaucoup apporté à la Tunisie, malgré les explosions on se sentait en sécurité », a déclaré à l’APS une jeune étudiante de 24 ans.

« Il a beaucoup fait pour la Tunisie… il y avait des problèmes, une crise, une révolution et aujourd’hui grâce à lui, la Tunisie a retrouvé la stabilité et la sécurité. On peut sortir à n’importe quelle heure tardive sans crainte, Que dieu ait son âme ! », a regretté un ressortissant Algérien résidant en Tunisie.

Pour Lotfi, un retraité dans le secteur touristique, feu Caïd Essebsi est « un grand homme, un des symboles de la Tunisie démocratique qui a laissé son empreinte ».

Il a rappelé, que le défunt, a dirigé la Tunisie en 2011, une période très sensible, où le pays était divisé et a plongé dans l’insécurité.

« C’était un bon Président, il a travaillé pour le bien de la Tunisie… », a dit une jeune femme de 29 ans.

Plusieurs représentations diplomatiques en Tunisie ont également mis en berne leurs drapeaux, dont l’Algérie, le Canada, les Etats-Unis pour rendre hommage au Président Béji Caïd Essebsi décédé jeudi et en signe de solidarité avec le peuple Tunisien.

L’Algérie a décrété trois jours de deuil national, en hommage au feu Caïd Essebsi et en solidarité avec peuple Tunisien.

La disparition de Caïd Essebsi est une date qui revêt une symbolique toute particulière puisqu’elle coïncide avec le 62e anniversaire de la République.

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi décédé à l’âge de 92 ans sera inhumé samedi au cimetière de Jellaz, à Tunis.

Le chef de l’Etat Algérien, Abdelkader Bensalah se rendra, samedi à Tunis, pour assister aux obsèques du défunt Béji Caïd Essebsi, Président de la République, selon un communiqué de la Présidence.

Aps

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :