News

Début de de l’intervention militaire étrangère en Libye : La Tunisie risque l’étouffement

Début de de l’intervention militaire étrangère en Libye

La Tunisie risque l’étouffement

Tunis par : Nacer Aït Mammar

Les frappes militaires étrangères ont commencé en Libye. Ainsi, tôt le matin d’aujourd’hui, des avions de chasse de l’armée américaine ont ciblé un camp de Daech en Libye. La cible de ces raids aériens serait un leader terroriste tunisien impliqué dans deux attaques majeures survenues en Tunisie.

Des dizaines de personnes ont été tuées dans ce raid mené par un avion contre une maison à  Sabrata près de la capitale libyenne Tripoli, où étaient réunis des membres présumés de l’organisation de l’État islamique (EI), selon un responsable occidental cité par la presse. Selon une source anonyme au sein d’un service de renseignements européens, le leader visé s’appelle Noureddine Chouchane. Il serait impliqué dans l’attaque terroriste contre le musée du Bardo et l’attaque terroriste contre l’hôtel Impérial Marhaba à Sousse.

De son côté l’activiste libyen, Mustapha Abdelkebir, a affirmé dans une déclaration accordée à la radio privée tunisienne ShemsFM que les avions américains ont ciblé une maison dans la ville de Sabratha où étaient abrités des terroristes.

Abdelkebir a indiqué que l’opération était très précise et qu’environ 30 terroristes ont été touchés dont la plupart sont des Tunisiens. Il a ajouté qu’un processus d’identification des cadavres est en cours.

Ces derniers jours, plusieurs dirigeants occidentaux ont ainsi laissé entendre que le grand pays pétrolier d’Afrique du Nord serait vraisemblablement le prochain lieu de l’affrontement contre le groupe terroriste.

Les nations de la coalition engagée contre l’EI en Irak et en Syrie depuis août et septembre 2014 envisagent donc aujourd’hui d’aller combattre les djihadistes en Libye, d’où partent des dizaines de milliers de candidats à l’exil en Europe, mais veulent une autorisation du futur gouvernement d’union.

Paris a rapidement démenti toute velléité d’intervention militaire en Libye. « Il n’est absolument pas question que nous intervenions militairement en Libye », a affirmé récemment devant la presse le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, en marge de la réunion à Rome. « Je ne sais pas de quelle source cela provient ». Un petit groupe « fait pression, mais ce n’est pas la position du gouvernement ».

« Ce qui est vrai, c’est que nous sommes préoccupés » par la montée de l’EI en Libye, et c’est pourquoi « il faut pousser à la formation d’un gouvernement d’union nationale », a insisté le ministre. « Toute autre perspective n’est pas d’actualité », a-t-il ajouté. Une fois le gouvernement formé et approuvé par le Parlement, il sera alors en mesure de recevoir le soutien de la communauté internationale, en particulier pour s’assurer qu’il puisse siéger à Tripoli, a expliqué Laurent Fabius.

Il va sans dire que l’intervention militaire étrangère va mener inévitablement à une crise étouffante, surtout que la plupart des réfugiés viendront sans argent, vu que les banques à Tripoli sont fermées depuis deux semaines. L’autre risque est que la colère, qui existe déjà dans le Sud tunisien (à cause du chômage, la pauvreté, etc.), s’amplifie davantage avec l’arrivée de réfugiés libyens.

Sur le plan sécuritaire – et là c’est très grave –, il y a un gros risque d’infiltration de terroristes parmi les réfugiés, via les portails officiels. Une fois en Tunisie, ces terroristes entraînés et expérimentés, rejoindront probablement les cellules terroristes déjà implantées en Tunisie pour coopérer ensemble. Là, la Tunisie peut alors s’attendre au pire.

N.A.M

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :