AlgérieNews

Début à Alger des travaux de la 7ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye

Début à Alger des travaux de la 7ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye

ALGER- Les travaux de la 7ème réunion ministérielle  ordinaire des pays voisins de la Libye ont débuté, mardi après midi à Alger, dans le cadre des efforts visant à parvenir à un règlement politique à la crise qui secoue ce pays.

Cette rencontre d’une journée intervient dans le prolongement de celle tenue à N’Djamena (Tchad) en juin dernier, avec la participation de l’ensemble des pays voisins de la Libye (Algérie, Egypte, Soudan, Niger, Tchad et Tunisie), en plus de l’Union africaine, de la Ligue arabe et de l’Union européenne.

La Libye est aussi représentée à cette réunion, à laquelle assistera également le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Martin Kobler.

« Comme les précédentes, cette réunion permettra aux pays voisins et aux représentants des organisations régionales et internationales de s’informer mutuellement de la situation en Libye et dans la région et de procéder à l’analyse des derniers développements », avait expliqué dans une déclaration à l’APS, le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Il a souligné qu’il s’agissait également d’une « opportunité pour l’Algérie de réitérer son appui au processus en cours sous l’égide des Nations unies, pour accélérer la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, capable de mener à bien la période transitoire et de relever les multiples défis auxquels fait face le pays, notamment le terrorisme ».

Le ministre a rappelé, à cet égard, « les fondamentaux de la position algérienne, basée sur la recherche d’une solution politique et pacifique à la crise en Libye, à même de préserver l’unité, l’intégrité territoriale de ce pays frère, sa souveraineté et la cohésion de son peuple ».

  1. Messahel a, également, relevé le rôle de « leadership » des Nations unies dans la conduite du processus de paix en Libye et « l’engagement franc » et « constant » de l’Algérie aux côtés du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AlgérieNews

Début à Alger des travaux de la 7ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye

Début à Alger des travaux de la 7ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye

ALGER- Les travaux de la 7ème réunion ministérielle  ordinaire des pays voisins de la Libye ont débuté, mardi après midi à Alger, dans le cadre des efforts visant à parvenir à un règlement politique à la crise qui secoue ce pays.

Cette rencontre d’une journée intervient dans le prolongement de celle tenue à N’Djamena (Tchad) en juin dernier, avec la participation de l’ensemble des pays voisins de la Libye (Algérie, Egypte, Soudan, Niger, Tchad et Tunisie), en plus de l’Union africaine, de la Ligue arabe et de l’Union européenne.

La Libye est aussi représentée à cette réunion, à laquelle assistera également le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Martin Kobler.

« Comme les précédentes, cette réunion permettra aux pays voisins et aux représentants des organisations régionales et internationales de s’informer mutuellement de la situation en Libye et dans la région et de procéder à l’analyse des derniers développements », avait expliqué dans une déclaration à l’APS, le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Il a souligné qu’il s’agissait également d’une « opportunité pour l’Algérie de réitérer son appui au processus en cours sous l’égide des Nations unies, pour accélérer la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, capable de mener à bien la période transitoire et de relever les multiples défis auxquels fait face le pays, notamment le terrorisme ».

Le ministre a rappelé, à cet égard, « les fondamentaux de la position algérienne, basée sur la recherche d’une solution politique et pacifique à la crise en Libye, à même de préserver l’unité, l’intégrité territoriale de ce pays frère, sa souveraineté et la cohésion de son peuple ».

  1. Messahel a, également, relevé le rôle de « leadership » des Nations unies dans la conduite du processus de paix en Libye et « l’engagement franc » et « constant » de l’Algérie aux côtés du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AlgérieNews

Début à Alger des travaux de la 7ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye

Début à Alger des travaux de la 7ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye

ALGER- Les travaux de la 7ème réunion ministérielle  ordinaire des pays voisins de la Libye ont débuté, mardi après midi à Alger, dans le cadre des efforts visant à parvenir à un règlement politique à la crise qui secoue ce pays.

Cette rencontre d’une journée intervient dans le prolongement de celle tenue à N’Djamena (Tchad) en juin dernier, avec la participation de l’ensemble des pays voisins de la Libye (Algérie, Egypte, Soudan, Niger, Tchad et Tunisie), en plus de l’Union africaine, de la Ligue arabe et de l’Union européenne.

La Libye est aussi représentée à cette réunion, à laquelle assistera également le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Martin Kobler.

« Comme les précédentes, cette réunion permettra aux pays voisins et aux représentants des organisations régionales et internationales de s’informer mutuellement de la situation en Libye et dans la région et de procéder à l’analyse des derniers développements », avait expliqué dans une déclaration à l’APS, le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Il a souligné qu’il s’agissait également d’une « opportunité pour l’Algérie de réitérer son appui au processus en cours sous l’égide des Nations unies, pour accélérer la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, capable de mener à bien la période transitoire et de relever les multiples défis auxquels fait face le pays, notamment le terrorisme ».

Le ministre a rappelé, à cet égard, « les fondamentaux de la position algérienne, basée sur la recherche d’une solution politique et pacifique à la crise en Libye, à même de préserver l’unité, l’intégrité territoriale de ce pays frère, sa souveraineté et la cohésion de son peuple ».

  1. Messahel a, également, relevé le rôle de « leadership » des Nations unies dans la conduite du processus de paix en Libye et « l’engagement franc » et « constant » de l’Algérie aux côtés du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :