FranceNewsRevue de presseSanté

Dans les aéroports, les tests PCR « systématisés » pour les voyageurs de pays à risque

Des stands de dépistage du coronavirus sont d'ores et déjà installés dans les aéroports de Roissy et Orly, près de Paris.

Dans les aéroports, les tests PCR « systématisés » pour les voyageurs de pays à risque

Des stands de dépistage du coronavirus sont d’ores et déjà installés dans les aéroports de Roissy et Orly, près de Paris.

CORONAVIRUS – Les tests virologiques pour détecter le Covid-19 seront “systématisés dans les jours qui viennent” dans les aéroports de France pour les voyageurs provenant de pays classés “rouge”, a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ce dimanche 12 juillet sur BFMTV.

“On va systématiser les tests à l’aéroport pour les voyageurs qui viennent de pays dits ‘rouge’, c’est-à-dire des pays où le virus circule le plus”, a déclaré le nouveau porte-parole du gouvernement, annonçant jusqu’à “2000 tests PCR par jour”.

“Ceux qui auront pu faire un test depuis le pays d’origine n’auront pas à le refaire en arrivant à Paris, en France. Il faudra qu’ils puissent produire la preuve qu’ils ont fait un test”, a-t-il ajouté, précisant que ”ça va être mis en place dans les jours qui viennent”, sans donner de date précise.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a de son côté partagé sur Twitter une vidéo de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, près de Paris, où des “personnes de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France” sont déjà en place pour tester les voyageurs.

Dans un tweet, l’AP-HP indique que des “stands de prélèvement” ont été “mis en place ce (dimanche) matin dans les aéroports de Roissy et Orly”, avec “41 volontaires” de l’AP-HP et de l’ARS d’Île-de-France qui s’y relaient chaque jour.

Le volume de passagers concernés par les tests est “assez faible”, d’après une source aéroportuaire interrogée par l’AFP, “car les pays en ‘rouge’ sont des provenances soumises à attestation dérogatoire pour motif impérieux”. Ces pays “rouges” ne font pas partie de l’Union européenne et ne figurent pas sur la liste des treize pays dont les ressortissants sont autorisés à fouler le continent européen.

Des tests pas obligatoires

Olivier Véran avait indiqué vendredi travailler à la mise en place dans les aéroports “où ce sera possible” de tests salivaires pour les voyageurs arrivant de pays à risque. Ils leur seront “proposés”, “on ne peut pas contraindre quelqu’un à avoir un test”, avait-il précisé.

Ces tests rapides de diagnostic de l’infection sont encore en cours de validation par les autorités de santé.

Le professeur Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, avait alerté le 6 juillet sur la possibilité de l’apparition d’une deuxième vague à cause, notamment, de la réouverture des frontières. “Il faut mieux contrôler: faire des tests, prendre les contacts des voyageurs. Et pour ceux qui reviennent d’un pays où l’épidémie flambe, il faut instaurer une quarantaine”, expliquait-il dans Le Parisien.

Contactée par Le HuffPost, la Direction générale de la santé (DGS) avait précisé que “chaque cas importé confirmé a fait l’objet d’un contact-tracing qui vise à rechercher les personnes avec lesquelles le cas a été en contact prolongé, y compris pendant le vol”, rappelant que “les compagnies aériennes ont actuellement l’obligation de mettre en place des fiches de traçabilité dans les vols”.

Vendredi soir, le nombre des décès depuis le début de l’épidémie a franchi la barre symbolique des 30.000 morts, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé, s’établissant à 30.004 décès.

 Source : HuffPost et Afp 12/07/2020

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :