AMÉRIQUEEtats-UnisNews

Cuba: « Les États-Unis doivent lever le blocus »

"Les États-Unis doivent totalement éliminer le blocus, unilatéralement et inconditionnellement", a déclaré l’ambassadrice de la République de Cuba en Algérie à dix jours du vote de l'Assemblée générale des Nations Unies, sur une résolution non contraignante appelant à la fin du blocus imposé au pays caribéen. Le blocus dure depuis une soixantaine d’années.

Cuba: « Les États-Unis doivent lever le blocus »

Par : Noureddine RAMZI

“Les États-Unis doivent totalement éliminer le blocus, unilatéralement et inconditionnellement”, a déclaré l’ambassadrice de la République de Cuba en Algérie à dix jours du vote de l’Assemblée générale des Nations Unies, sur une résolution non contraignante appelant à la fin du blocus imposé au pays caribéen. Le blocus dure depuis une soixantaine d’années.

Pour la diplomate, la coopération internationale cubaine avec le monde « est née à partir de l’Algérie », s’est-elle félicitée, avant de conclure que près de 900 professionnels cubains de la santé exercent en Algérie, outre le renforcement de la coopération bilatérale dans d’autres domaines d’activité.

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue à la salle Ernesto Che Guevara, au sein de l’ambassade à Alger, la diplomate cubaine, a évoqué le rapport de Cuba sur la Résolution 72/4 de l’Assemblée générale, intitulé « Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les Etats-Unis d’Amérique », qui sera soumis devant l’Assemblée le 31 octobre courant.
Pour Mme Pulido, « cette politique d’injustice » de plus d’un demi-siècle qui continue aujourd’hui, s’est renforcée depuis l’arrivée de Donald Trump à la tête des Etats-Unis.

La diplomate cubaine considère ce système de sanctions « unilatérales » comme « le plus injuste, le plus sévère et le plus prolongé », jamais appliqué à aucun pays.
Le blocus a couté à Cuba une manne financière dépassant les « 933.000 millions de dollars », affectant ainsi le peuple de ce pays caribéen dans tous les domaines, dont le développement du pays et également le programme de coopération avec plusieurs pays du monde, a dénoncé la diplomate.

Mme Pulido a, par la même occasion, rappelé la mobilisation des autorités de son pays contre le dictat américain, soulignant que le président cubain, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a récemment fustigé le blocus devant l’Assemblée générale de l’ONU, le qualifiant de « politique cruelle qui punit les familles cubaines et toute la nation ».

Ce blocus qui viole aussi les droits du peuple cubain, « est un vrai acte de guerre économique, politique, commercial et financier contre le peuple Cubain », a-t-elle insisté, avant de s’élever contre les mesures américaines considérées par Cuba comme « politique génocidaire ».

N.R

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :