EuropeNewsSanté

Covid-19 : le déconfinement enclenché dans une quinzaine de pays Européens

ROME - Une quinzaine de pays Européens, encouragés par une amélioration des bilans quotidiens des cas de contamination au Covid-19 ont commencé, lundi, à assouplir les mesures de confinement à travers notamment la réouverture des petits commerces, des transports et des écoles, rapportent les médias.

Covid-19 : le déconfinement enclenché dans une quinzaine de pays Européens

ROME – Une quinzaine de pays Européens, encouragés par une amélioration des bilans quotidiens des cas de contamination au Covid-19 ont commencé, lundi, à assouplir les mesures de confinement à travers notamment la réouverture des petits commerces, des transports et des écoles, rapportent les médias.

Encouragées par l’annonce dimanche de 174 décès en Italie en vingt-quatre heures (c’est-à-dire le nombre le plus faible depuis le début du confinement), les autorités procèdent à un allégement des mesures de restriction avec la réouverture des parcs, visite à la famille, déplacements limités et encadrés, vente à emporter pour les restaurants.

« La phase II commence. Nous devons être conscients que ce sera le début d’un défi encore plus grand », a prévenu le responsable de la cellule chargée de répondre à la pandémie, Domenico Arcuri.

Quelque 4,4 millions de salariés, qui ne sont pas en mesure de télétravailler, retrouveront aussi le chemin du chantier, de l’entrepôt, de l’usine ou du bureau en gardant leurs distances, y compris dans les transports en commun qui fonctionnent en capacité réduite et où il faut porter un masque de protection.

Ces nouvelles règles de déplacement diffèrent néanmoins dans les vingt régions italiennes, contribuant à une certaine confusion, selon les médias.

Le Portugal commence aussi lundi à assouplir les mesures de confinement avec la réouverture des petits commerces de rue, des salons de coiffure et des concessionnaires automobiles, mais les Portugais devront observer des règles strictes de distanciation.

Le port du masque ou d’une visière de protection est devenu obligatoire dans les magasins, dans les services publics et les transports en commun, selon le plan de déconfinement du gouvernement qui s’étale sur le mois de mai.

Les commerces de rue ne pourront ouvrir qu’à 10 heures du matin et devront respecter des règles de distanciation, tandis que les salons de coiffure et d’esthétique ne recevront que sur rendez-vous.

L’Espagne, dont les 47 millions d’habitants étaient enfermés depuis la mi-mars, a redécouvert dès samedi les joies du sport et de la promenade.

Le déconfinement du pays doit se poursuivre par phases d’ici à la fin juin.

Certains petits commerces, comme les coiffeurs, peuvent désormais recevoir des clients individuellement sur rendez-vous.

Dans la station de métro et trains de banlieue de Puerta Del Sol, en plein centre de Madrid, résonne le message : « L’usage du masque est obligatoire pour tous les usagers, à l’intérieur des wagons comme des installations ». Des policiers municipaux tendent un masque à tous les voyageurs, au 50ème jour d’état d’alerte et de confinement en Espagne.

La levée des restrictions est déjà bien enclenchée en Allemagne, où les écoles rouvrent progressivement dans certains Lânder lundi. Autre signe de normalisation : le ministre de l’Intérieur et des sports allemand s’est dit favorable dimanche à une reprise du championnat de football. Ce qui ferait de l’Allemagne le premier grand championnat européen à franchir ce pas.

En Autriche, les restrictions de déplacement sont levées, les rassemblements autorisés jusqu’à 10 personnes, avec respect de la distanciation sociale. Le port du masque est obligatoire dans les transports et les magasins, au moment où les lycées ont rouvert lundi pour les classes de terminale uniquement.

En Belgique, les entreprises qui n’accueillent pas de public ont pu redémarrer. Dans le métro, des panneaux lumineux rappellent le port obligatoire du masque.

En Europe de l’Est, les terrasses des cafés et des restaurants rouvriront à partir de lundi en Slovénie et en Hongrie, excepté dans la capitale, Budapest. En Pologne, des hôtels, des centres commerciaux, des bibliothèques et certains musées rouvriront également.

Au Royaume-Uni, le premier ministre, Boris Johnson, compte annoncer dimanche un plan de déconfinement progressif. Avec 28 446 morts, le Royaume-Uni est le deuxième pays le plus touché en Europe par le virus.

Le confinement a été décrété le 23 mars et prolongé jusqu’à jeudi, date à laquelle il doit être réévalué.

En Grèce, et après plus de six semaines de confinement, les Athéniens se sont précipités avec enthousiasme mais prudence dans les salons de coiffure et les petits commerces au premier jour du déconfinement, après 2.600 cas et 145 morts dus au coronavirus.

Le Premier Ministre grec Kyriakos Mitsotakis a tweeté le nouveau slogan grec « Nous restons en sécurité », qui remplace désormais « Nous restons chez nous », affiché tous azimuts depuis la mi-mars.

La population, qui n’a plus besoin d’autorisation pour sortir, s’est déversée sans attendre sur la place Syntagma et dans les rues adjacentes, se massant devant les banques ou s’attardant devant les vitrines des commerces non-essentiels qui n’ouvriront que le 11 mai.

Devant le Parlement grec, les Evzones, les gardes présidentiels, ont retrouvé leur public, et près des bouches de métro, des policiers s’assurent que les usagers respectent l’obligation de porter des masques dans les transports en commun.

En Serbie, ce sont les cafés et restaurants qui rouvrent, mais avec distanciation sociale. Les transports publics redémarrent, avec port du masque obligatoire. Le couvre-feu est maintenu, tandis qu’en Croatie, les commerces impliquant un contact rapproché avec le client, comme les coiffeurs, ont commencé à rouvrir leurs portes.

Selon les chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, l’Europe a enregistré plus de 1,360 million de cas de Covid-19 à la date du 3 mai, et décompté près de 140.000 morts.

Aps

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :