NewsPoint de vue

Contre les crimes, une réponse citoyenne

Contre les crimes, une réponse citoyenne

10 journalistes parmi les 35 morts de Kaboul dans deux attentats suicides successifs le 30 avril. 10 journalistes de toutes nationalités, de toutes langues…. les assassins ignorent la diversité des cultures et des pratiques.
Véhicules de l’information déterminants pour la réflexion, les journalistes étaient particulièrement visés. L’obscurantisme ne supporte pas l’intelligence.
C’est le lendemain même qu’à Accra, au Ghana, l’UNESCO organisait une conférence internationale consacrée à la journée mondiale de la liberté de la presse, journée à laquelle l’UPF Internationale était conviée.
Une consœur m’interroge : « une conférence de plus ? Est ce bien utile ? »
Non, ce n’est pas simplement utile. C’est indispensable. Nous le répéterons autant qu’il le faudra : il faut agir, agir, et agir encore pour la liberté de la presse. Sans repos.
Il faut dénoncer sans relâche les menaces, les crimes, mais aussi la moindre des attaques contre cette liberté, parce ce qu’en la matière, il n’y a pas de « petit » délit. L’Unesco s’y emploie. Reporters Sans Frontières, présent à Accra, également. Et l’UPF n’est pas en reste. Nous y avons proposé de renforcer encore les efforts d’éducation critique aux médias dés l’école, afin que les réponses aux atteintes à la liberté de la presse soient le fait non seulement des journalistes, mais aussi de la grande masse des citoyennes et des citoyens. La réponse aux crimes contre l’information libre ne doit pas être seulement le fait des professionnels des médias, mais de toute la société.
Cet effort d’éducation est aussi un des éléments indispensables à la lutte contre les fausses informations : développer très tôt le regard critique des jeunes leur permettra de mieux discerner le bon grain de l’ivraie. Cette proposition a été reçue avec intérêt, et un travail commun avec l’UNESCO proposé.
L’UPF gagne chaque jour des espaces internationaux, et son image grandit de ces échanges.

Consacrées au thème « médias et migrations », nos assises d’Erevan, du 5 au 9 octobre, seront une nouvelle étape sur ce chemin

Jean Kouchner
Secrétaire général international

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :