AFRIQUECôte-D’ivoireNews

Clôture du 34ème Conseil exécutif de l’UA: adoption de rapports et décisions 

ADDIS-ABEBA - La 34ème session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union Africaine (UA), qui a débuté jeudi à Addis-Abeba (Ethiopie), a clôturé, vendredi en fin d'après-midi, ses travaux par l'adoption de rapports et décisions qui seront soumis au 32ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, prévu les 10 et 11 février.

Clôture du 34ème Conseil exécutif de l’UA: adoption de rapports et décisions

ADDIS-ABEBA – La 34ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union Africaine (UA), qui a débuté jeudi à Addis-Abeba (Ethiopie), a clôturé, vendredi en fin d’après-midi, ses travaux par l’adoption de rapports et décisions qui seront soumis au 32ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, prévu les 10 et 11 février.

La rencontre, à laquelle a pris part le ministre des Affaires Etrangères, Abdelkader Messahel, qui dirige la délégation Algérienne aux travaux de cette session préparatoire à la 32ème session ordinaire du sommet de l’UA, a été marquée par l’examen et l’adoption de plusieurs rapports thématiques sur les dossiers stratégiques à l’agenda de l’organisation continentale.

Les rapports sur la réforme institutionnelle et le financement de l’UA, la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) ainsi que les rapports portant sur les activités des organes de l’UA, des sous-comités du Conseil exécutif et des comités ad hoc seront ainsi soumis aux dirigeants africains qui devront procéder à leur examen avant de les adopter.

Le Conseil exécutif a également examiné la note conceptuelle sur le thème de l’année 2019: « réfugiés, rapatriés et personnes déplacées: vers des solutions durables aux déplacements
forcés en Afrique », en prélude à son lancement par le sommet de l’UA.

Les Ministres des Affaires Etrangères de l’UA ont aussi procédé au renouvellement des composantes de certains organes et comités de l’UA, à l’instar, du Comité d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant, de la Commission sur le droit international et du conseil consultatif de l’Union sur la corruption et enfin du Conseil de paix et de sécurité.

                               L’Algérie élue au Conseil de paix et de sécurité pour 3 ans

Le chef de la diplomatie Algérienne a annoncé, à l’issue de l’opération de renouvellement des composantes du Conseil de paix et de sécurité, que l’Algérie avait été « brillamment » élue au sein de cette instance par le Conseil exécutif de l’UA pour un mandat de trois ans (2019-2022).

Cette élection « consacre, une nouvelle fois, la crédibilité de la diplomatie Algérienne, sous la conduite du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et de sa contribution à la préservation de la paix et de la sécurité en Afrique et au-delà », a précisé M. Messahel.

« C’est aussi une parfaite reconnaissance de l’apport de l’Algérie à la stabilité régionale, notamment dans le contexte actuel marqué par de grandes turbulences », s’est-il réjoui.

Le Premier Ministre, Ahmed Ouyahia, est arrivé ce vendredi à Addis-Abeba pour représenter le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au 32ème sommet de l’UA.

Il devra également représenter le chef d’Etat au Sommet du Mécanisme Africain d’évaluation par les pairs (MAEP) et au Sommet du NEPAD qui se tiendront ce samedi.

Aps

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :