EconomieNews

Christine Lagarde aux commandes du FMI pour cinq années supplémentaires

Christine Lagarde aux commandes du FMI pour cinq années supplémentaires

Christine Lagarde continuera de tenir les rênes du Fonds monétaire international (FMI) pendant un deuxième mandat de cinq ans qui risque d’être dominé par les nouvelles turbulences de l’économie mondiale. Seule candidate en lice, l’ancienne ministre française de l’Economie âgée de 60 ans a été sans surprise reconduite dans ses fonctions par le conseil d’administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres, a indiqué l’institution vendredi dans un communiqué. «Je suis très honorée d’avoir été désignée par les Etats membres», a déclaré Mme Lagarde, depuis le siège de l’institution à Washington. «Je ferai en sorte que le FMI reste une institution forte, capable de s’adapter aux changements et capable de comprendre les défis qui se profilent à l’horizon», a ajouté la dirigeante dont le nouveau mandat débutera le 5 juillet. Première femme à diriger le FMI, Mme Lagarde avait succédé en juillet 2011 à Dominique Strauss-Kahn, emporté par un scandale sexuel, et annoncé fin janvier son intention de briguer un nouveau mandat. La dirigeante avait aussitôt reçu le soutien appuyé de nombreuses grandes puissances, dont les Etats-Unis, décourageant sans doute l’émergence d’une candidature alternative. Le conseil d’administration du FMI, qui a pris sa décision sur la base du consensus, a encore salué vendredi son «leadership solide et avisé». La France, par la voix de son nouveau ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, a, elle, évoqué le «rôle majeur» qu’elle aurait joué pour «limiter les effets de la crise financière mondiale». «Sa reconduction (…) fait honneur à la France», a ajouté le ministre dans un communiqué. La dirigeante n’a donc pas pâti de son récent renvoi devant la justice française pour sa «négligence» supposée dans l’affaire Bernard Tapie-Crédit Lyonnais du temps où elle était ministre de l’Economie en France. Mme Lagarde, qui a formé un recours contre son renvoi au tribunal, a de nouveau exprimé l’espoir vendredi que la justice examine son cas «avec le sérieux et la sérénité (…) nécessaires ».

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :