AFRIQUEChineNews

Chine-Afrique: Faki Mahamat plaide en faveur du multilatéralisme

Chine-Afrique: Faki Mahamat plaide en faveur du multilatéralisme

PEKIN – Le Président de la Commission de l’Union Africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a lancé lundi un nouveau et vibrant plaidoyer en faveur du multilatéralisme, à l’ouverture à Pékin du sommet du Forum sur la coopération Sino-Africaine (FCSA).

Il a confié à cette occasion son inquiétude devant “un contexte international préoccupant marqué par la montée de l’unilatéralisme”.

Pour l’ancien Premier ministre tchadien, “cette situation est lourde de conséquences pour la paix et la sécurité mondiales”, testant “notre capacité à répondre aux défis globaux et complexes qui nous interpellent tous. Elle constitue une entrave de plus à l’émergence d’un ordre mondial plus équitable et plus juste”.

Aussi, dans “le monde nouveau qui est en train de naître sous nos yeux”, M. Faki Mahamat a rappelé que l’UA militait “activement pour un multilatéralisme rénové basé sur les principes de solidarité, de générosité et de compréhension entre toutes les nations”.

Pour lui, ce multilatéralisme “ne saurait s’élaborer et s’épanouir que sous l’empire de la primauté du droit et dans le respect de la centralité du rôle des Nations Unies comme institution au service de l’ensemble de l’humanité”.

C’est aussi pourquoi le sommet du FCSA, qui prendra fin mardi, “offre une double opportunité : d’une part réaffirmer notre attachement indéfectible au multilatéralisme, d’autre part déposer des jalons supplémentaires pour l’émergence d’une gouvernance mondiale véritablement inclusive”.

A ses yeux, celle-ci doit “se départir de toute tentative de perpétuation des équilibres anachroniques hérités de la Deuxième Guerre mondiale pour prendre en compte les réalités du monde actuel”.

“Dans cet environnement international incertain”, a-t-il poursuivi, “il est réconfortant de relever que le partenariat sino-africain constitue aujourd’hui un socle solide pour la nouvelle gouvernance mondiale à laquelle nous aspirons”.

Les travaux du sommet ont débuté lundi à Pékin avec la participation du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Cette troisième édition du FOCAC qui intervient après celle de Pékin en 2006 et celle de Johannesburg (Afrique du Sud) en 2015, se tiendra sous le thème : “Chine- Afrique : vers une communauté de destin encore plus solide via la coopération gagnant-gagnant”.

Le président chinois Xi Jinping a déclaré dans son allocution d’ouverture officielle de ce sommet que la Chine est déterminée à œuvrer à la concrétisation des objectifs assignés à son partenariat avec l’Afrique, faisant état de “la mise en place, dans les trois prochaines années, de huit initiatives majeures avec les pays africains ciblant la promotion industrielle, la connectivité des infrastructures, la facilitation du commerce et le développement écologique”.

Aps

 

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close