FranceLu ailleursNewsRevue de presse

Centenaire de l’Armistice : La bataille d’un élu pour les visas des « descendants de tirailleurs africains »

Les invités burkinabés du maire de Marcoussis à la cérémonie du 11-Novembre n’avaient pas obtenu de visa pour « risques migratoires ». L’intervention de Matignon a tout débloqué à la dernière minute. Les sièges des invités burkinabés du maire sans étiquette de Marcoussis (Essonne), Olivier Thomas, à la cérémonie de commémoration de l’Armistice de 1918 devaient initialement rester vides, dimanche .

Centenaire de l’Armistice :
La bataille d’un élu pour les visas des « descendants de tirailleurs africains »

Par Caroline Piquet / Le Parisien

Les invités burkinabés du maire de Marcoussis à la cérémonie du 11-Novembre n’avaient pas obtenu de visa pour « risques migratoires ». L’intervention de Matignon a tout débloqué à la dernière minute. Les sièges des invités burkinabés du maire sans étiquette de Marcoussis (Essonne), Olivier Thomas, à la cérémonie de commémoration de l’Armistice de 1918 devaient initialement rester vides, dimanche .
En cause, un refus de visa, justifié par un « risque migratoire évident » par le Consulat de France à Ouagadougou dans un document que Le Parisien a pu consulter. Cette décision, notifiée lundi, avait fait bondir Olivier Thomas, alors qu’Emmanuel Macron inaugure officiellement, ce mardi, le Monument aux héros de l’Armée noire à Reims, reproduit en 2013.

« Symboliquement, c’est incroyable »
« Symboliquement, c’est incroyable de ne pas laisser les descendants des tirailleurs africains entrer sur notre territoire aujourd’hui », avait fulminé Olivier Thomas, contacté par Le Parisien. « Lorsque leurs ancêtres sont venus se battre ici, dans nos tranchées, on ne leur a pas demandé de visa ! »
Après avoir laissé éclater sa colère lundi soir, sur Facebook, l’élu a été contacté par un membre du cabinet du Premier ministre, Édouard Philippe, qui lui a promis de tout faire pour leur délivrer les laissez-passer. « Suite à l’intervention de Matignon, ils ont enfin obtenu leur visa », s’est félicité Olivier Thomas, mardi en début d’après-midi. Une information confirmée par le cabinet d’Édouard Philippe en fin d’après-midi.
Leur avion avait décollé de Ouagadougou mardi.

Le Parisien
Photo : LP/Gérald Moruzzi

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :