Analyse

Ce que «l’accord du siècle» prévoit pour les Palestiniens

Ce que «l’accord du siècle» prévoit pour les Palestiniens

Par : Kharroubi Habib

La révélation par Mahmoud Abbas que l’équipe de négociation Américaine sur le processus de paix Palestino-Israélien lui a proposé un plan basé sur la création d’une confédération avec la Jordanie confirme que Donald Trump veut réaliser le projet sioniste de l’effacement de toute présence palestinienne qui donne argument à la communauté internationale à plaider pour la création d’un Etat Palestinien au côté d’Israël dans les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est pour capitale. Cette confédération avec la Jordanie que l’équipe des négociateurs Américains tente de vendre aux Palestiniens n’est qu’un remake de la solution à la question Palestinienne que les dirigeants successifs de l’Etat sioniste ont cherché à faire prévaloir tout en faisant semblant de ne pas être hostiles à celle de deux Etats.

Ce n’est pas la première fois en effet qu’est mis sur la table des négociations le projet d’une confédération jordano-palestinienne englobant le royaume hachémite et les lambeaux du territoire de la Cisjordanie dont Israël ne veut ni l’érection en Etat Palestinien ni même le qualificatif de palestinien. Pour en avoir accepté le principe, le roi Abdallah de Jordanie, le grand-père de l’actuel monarque Jordanien, l’a payé de sa vie. Quant aux Palestiniens, il n’en sera jamais question car cette sorte de confédération signerait la fin de leur cause nationale et de leur existence en tant que peuple doté de sa propre identité, vivant dans un Etat caractérisé par celle-ci. Instruit de cela, le roi Abdallah II ne peut que refuser le plan de Donald Trump qui expose son royaume à une disparition programmée qu’il sait ne pas préoccuper outre mesure aussi bien Washington, Tel-Aviv que les pétromonarchies qui font probablement pression sur lui pour qu’il entre dans leur projet de dépossession des Palestiniens de leur droit à la création de leur propre Etat distinct d’Israël et de tout autre pays de la région.

L’autre vérité assénée par Mahmoud Abbas est, elle, révélatrice de la duplicité des dirigeants de l’Etat sioniste et de leur allié américain consistant à mettre sur le dos des Palestiniens la responsabilité de l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix israélo-palestinien depuis les négociations d’Oslo. Mahmoud Abbas a en effet réfuté cette présentation des faits dont les diplomaties américaine et israélienne en ont fait la raison justifiant leur plan visant à faire aboutir la solution de confédération avec la Jordanie au lieu et place de celle à deux Etats, en affirmant qu’Israël refuse systématiquement d’entamer de vraies négociations avec les Palestiniens qui auraient pour parrainage celui d’autres acteurs internationaux que celui irrévocablement acquis aux desseins sionistes.

Le Président Palestinien a dévoilé ce que le plan de Donald Trump prévoit pour en finir avec la cause de son peuple pour contrer les menées souterraines des pétromonarchies qui tout en se déclarant publiquement hostiles et opposées à toute solution au conflit israélo-Palestinien qui ne serait pas celle à deux Etats ont donné leur bénédiction secrète à la pire qui soit pour ces Palestiniens. Ces mêmes pétromonarchies ne peuvent en effet se dire ignorantes du complot tramé par la Maison Blanche à travers le plan dont l’échafaudage a été confié par Donald Trump à son ultra-sioniste gendre.

KH.H

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close