Cavani, de l’excitation à la déception

Edinson Cavani a répété que non à l’offre de Boca. L’information indique que l’attaquant uruguayen prétend que sa famille ne veut pas vivre à Buenos Aires. Bien qu’il soit étrange à Boca que, si c’était la raison, le joueur ait autant encouragé les négociations – allant même jusqu’à échanger des propositions avec le club – cela reste une cause probable.

Nous devrions, en tout cas, revoir ce qui nous cause tant de déception. Si ce sont les stars des ligues européennes qui nous génèrent, avec leurs clins d’œil, leurs posts, leurs déclarations, l’illusion qu’ils peuvent venir honorer le championnat argentin de leurs grandes carrières. et ensuite ils le regrettent.

Les supporters et les médias attendent en vain l'arrivée de l'Uruguayen à Ezeiza (photo Rolando Andrade Stracuzzi).

Les supporters et les médias attendent, en vain, l’arrivée de l’Uruguayen à Ezeiza (photo Rolando Andrade Stracuzzi).

Cavani l’a laissé avancer à tel point qu’hier il avait les gens l’attendent à Ezeiza. Ou si la déception est la conscience du moment dans notre pays (pas seulement dans le football).

A première vue, ne serait-il pas étrange que les joueurs de premier plan qui avoir la possibilité de vivre en Europe ou au BrésilSerait-il logique qu’ils veuillent venir en Argentine ? un pays appauvri, imprévisible et peu sûr?

Lire aussi:  L'un mieux que l'autre : d'abord il vous donne une montre, ensuite il vous colle l'heure ?

Cavani est un autre chapitre de la même histoire d’Arturo Vidal et de Lucho Suárez (tous sont des étrangers, et le Pistolero a fini par choisir de retourner dans son propre jardin, qui n’était ni l’Argentine ni le fleuve) : notre ligue n’aura pas trois des Les dix meilleurs joueurs sud-américains de la décennie.

Avec Suárez, qui n'est pas non plus venu au pays, ils constituent le redoutable attaquant de l'Uruguay (Reuters / Matilde Campodónico).

Avec Suárez, qui n’est pas non plus venu au pays, ils constituent le redoutable attaquant de l’Uruguay (Reuters / Matilde Campodónico).

Le verre à moitié plein, c’est de penser que, même tels que nous sommes, notre ligue est devenue appétissante pour ces fissures. Il ne s’agit pas d’une invention ou d’un miroir aux alouettes : les trois chances étaient réelles et ont failli se concrétiser.

La compétitivité de notre football, son histoire, sa transcendance, la passion avec laquelle il est vécu, l’affection pour quelqu’un qui les convainc (Cacique Medina amené à Diego Godín, qui, avant-hier encore, était un pilier de l’Aleti de Cholo. et un pilier de l’Inter Milan), peut séduire des personnages de cette taille. Même si, à la dernière minute, ils brisent notre illusion.

Lire aussi:  L'un mieux que l'autre : d'abord il vous donne une montre, ensuite il vous colle l'heure ?

Related articles

Share article

Derniers articles

Première convention collective importante ouverte : l’industrie de la maintenance gagne 10,3 % | Économie

La première grande convention collective de notre pays a été cassée pour fixer le pouvoir d'achat des travailleurs. Environ 16 000 employés du secteur...

L’accord de Polder sur la lutte contre la crise des coûts est plus éloigné que jamais | Economie

Les employeurs, les syndicats et le cabinet ne parviennent pas à conclure un accord social pour faire face à la crise des coûts et...

Les pays de l’UE se chamaillent encore au sujet d’un éventuel plafonnement du prix du gaz | Economie

Les États membres de l'UE ne sont toujours pas d'accord sur la forme que devrait prendre un plafonnement des prix du gaz et sur...

Groupe d’économistes : le système de points pour le loyer maximum devrait être supprimé | Logement

Abolir par étapes le système d'évaluation des logements (système de points) pour déterminer le loyer maximum d'un bien locatif. C'est ce que conseille au...

Première convention collective importante rompue : les agents d’entretien obtiennent 10,3 % de plus | Économie

La première grande convention collective de notre pays a été ouverte pour réparer le pouvoir d'achat des travailleurs. Environ 16 000 employés du secteur...