CanadaNewsSanté

Canada : Le Covid-19 inquiète le Grand Montréal 

Dans le grand Montréal, on s’inquiète de l’évolution de la pandémie de COVID-19. Si la situation ne s’améliore pas, le déconfinement pourrait être repoussé au-delà du 25 mai. Les écoles pourraient quant à elles n’ouvrir qu’en septembre. Le premier Ministre provincial François Legault constate « qu’à Montréal, la situation n’est pas sous contrôle. Elle est inquiétante », souligne le quotidien La Presse.

Canada : Le Covid-19 inquiète le Grand Montréal 

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Dans le grand Montréal, on s’inquiète de l’évolution de la pandémie de COVID-19. Si la situation ne s’améliore pas, le déconfinement pourrait être repoussé au-delà du 25 mai. Les écoles pourraient quant à elles n’ouvrir qu’en septembre. Le premier Ministre provincial François Legault constate « qu’à Montréal, la situation n’est pas sous contrôle. Elle est inquiétante », souligne le quotidien La Presse.

Lundi, le bilan des morts causées par le coronavirus a encore augmenté. Il est désormais de 3013, en croissance de 85 en une journée. Il y a maintenant 38 469 cas confirmés de personnes infectées à la COVID-19 au Québec, en augmentation de 748 en 24 heures ; 1838 personnes sont actuellement hospitalisées en raison de la maladie, dont 193 aux soins intensifs. Ce dernier chiffre est par contre en diminution.

« Quand on regarde certaines prévisions, on voit que s’il y avait déconfinement, il y aurait un risque majeur d’explosion des cas, des hospitalisations. C’est pour ça qu’on a pris la décision que les commerces, les écoles, les services de garde n’ouvriront pas dans la grande région de Montréal avant le 25 mai, et ce n’est pas impossible que ça soit même repoussé plus tard. Puis ce n’est pas impossible que les écoles, on décide, dans le Grand Montréal, de seulement les rouvrir en septembre. Mais on va suivre la science, on va suivre les résultats, on ne prendra pas de risques », a dit M. Legault.

Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a pour sa part affirmée que la situation à Montréal « est fragile ». Il y a probablement « de la transmission plus active dans [certains] quartiers chauds », a-t-il ajouté.

« Juste un 10 % de moins de distanciation sociale […] a un effet important sur la courbe. Ça vient nous montrer aussi que la collaboration de la population [est importante]. Quand on dit « on déconfiner certains secteurs », ça ne veut pas dire que tout le monde peut se mettre à circuler de la même façon », rappelle-t-on.

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :