NewsSport

CAN-2016 / Algérie-Tunisie (1/2 finales): « Match ouvert entre adversaires qui se connaissent bien »

CAN-2016 / Algérie-Tunisie (1/2 finales): « Match ouvert entre adversaires qui se connaissent bien »

ALGER- L’ancien international algérien Mahmoud Bouanik prédit un match « ouvert » entre l’Algérie et la Tunisie en demi-finales de la coupe d’Afrique des nations de handball messieurs (CAN-2016) vendredi au Caire (16h30 algériennes), estimant que les Aigles de Carthage sont « loin d’être un adversaire imbattable ».

« Les deux équipes ont les mêmes chances de passer en finale vu les circonstances de déroulement de ce match. L’Algérie est revenue en force face à la RC Congo (34-25) après un premier tour tout juste moyen et les Tunisiens n’ont pas montré grand chose depuis le début du tournoi », a déclaré Bouanik, jeudi à l’APS.

Le joueur qui a pris part aux jeux Olympiques JO-1988 à Séoul et 1996 à Atlanta estime que la Tunisie « peine » à entrer dans la compétition.

« Les Tunisiens ont hérité d’un groupe B très faible et en 1/4, face au Cameroun, ils ont failli perdre. L’effectif de cette équipe a été sensiblement remanié pour cette CAN. J’ai eu l’occasion de voir deux matchs amicaux de la Tunisie qui est loin d’être un ogre », a-t-il analysé.

Les Verts, drivés par Salah Bouchekriou, affronteront la Tunisie dans l’avant-dernière étape de la CAN, pour la 5e fois dans l’histoire des confrontations algéro-tunisiennes à ce stade de la compétition (deux victoires pour chaque sélection).

L’ancien joueur de l’équipe nationale qui entraîne actuellement le club féminin constantinois du Chabab Ryadi Didouche Mourad, a évoqué les clés de cette rencontre.

« Les deux adversaires se connaissent parfaitement. Dans une rencontre à élimination directe, le physique et le technique sont relégués au second plan, laissant place à la force mentale, la concentration et l’auto-motivation. Celui qui commettra le moins de fautes l’emportera », selon Bouanik.

Revenant sur le parcours du Sept algérien dans ce tournoi continental, Bouanik estime que l’Algérie, versée dans le groupe A en compagnie de l’Egypte, du Maroc, du Gabon, du Cameroun et du Nigeria, a disputé une phase de poules « modeste ».

« J’ai vu une équipe méconnaissable au début, mais hier (mercredi, ndlr), l’Algérie a joué son meilleur match en quarts de finale face à la RDC, sur tous les plans : présence, vivacité et solidarité », s’est-il félicité.

Selon Bouanik, cette performance a été possible grâce notamment à l’apport d’Abdelkader Rahim qui a été « tout simplement époustouflant » en s’imposant comme patron sur le terrain.

« Dans le handball, le demi-centre est le cerveau de l’équipe et Rahim a accompli brillamment ce rôle en faisant courir les arrières et en offrant des solutions surtout à Berkous qui est inarrêtable quand il reçoit des balles en pleine course. La preuve : il a été le meilleur buteur du match avec 8 réalisations », a encore analysé l’ancien N.10 des Verts et du MC Alger.

Dans l’autre demi-finale, l’Egypte jouera également vendredi (19h00) face à l’Angola.

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsSport

CAN-2016 / Algérie-Tunisie (1/2 finales): « Match ouvert entre adversaires qui se connaissent bien »

CAN-2016 / Algérie-Tunisie (1/2 finales): « Match ouvert entre adversaires qui se connaissent bien »

ALGER- L’ancien international algérien Mahmoud Bouanik prédit un match « ouvert » entre l’Algérie et la Tunisie en demi-finales de la coupe d’Afrique des nations de handball messieurs (CAN-2016) vendredi au Caire (16h30 algériennes), estimant que les Aigles de Carthage sont « loin d’être un adversaire imbattable ».

« Les deux équipes ont les mêmes chances de passer en finale vu les circonstances de déroulement de ce match. L’Algérie est revenue en force face à la RC Congo (34-25) après un premier tour tout juste moyen et les Tunisiens n’ont pas montré grand chose depuis le début du tournoi », a déclaré Bouanik, jeudi à l’APS.

Le joueur qui a pris part aux jeux Olympiques JO-1988 à Séoul et 1996 à Atlanta estime que la Tunisie « peine » à entrer dans la compétition.

« Les Tunisiens ont hérité d’un groupe B très faible et en 1/4, face au Cameroun, ils ont failli perdre. L’effectif de cette équipe a été sensiblement remanié pour cette CAN. J’ai eu l’occasion de voir deux matchs amicaux de la Tunisie qui est loin d’être un ogre », a-t-il analysé.

Les Verts, drivés par Salah Bouchekriou, affronteront la Tunisie dans l’avant-dernière étape de la CAN, pour la 5e fois dans l’histoire des confrontations algéro-tunisiennes à ce stade de la compétition (deux victoires pour chaque sélection).

L’ancien joueur de l’équipe nationale qui entraîne actuellement le club féminin constantinois du Chabab Ryadi Didouche Mourad, a évoqué les clés de cette rencontre.

« Les deux adversaires se connaissent parfaitement. Dans une rencontre à élimination directe, le physique et le technique sont relégués au second plan, laissant place à la force mentale, la concentration et l’auto-motivation. Celui qui commettra le moins de fautes l’emportera », selon Bouanik.

Revenant sur le parcours du Sept algérien dans ce tournoi continental, Bouanik estime que l’Algérie, versée dans le groupe A en compagnie de l’Egypte, du Maroc, du Gabon, du Cameroun et du Nigeria, a disputé une phase de poules « modeste ».

« J’ai vu une équipe méconnaissable au début, mais hier (mercredi, ndlr), l’Algérie a joué son meilleur match en quarts de finale face à la RDC, sur tous les plans : présence, vivacité et solidarité », s’est-il félicité.

Selon Bouanik, cette performance a été possible grâce notamment à l’apport d’Abdelkader Rahim qui a été « tout simplement époustouflant » en s’imposant comme patron sur le terrain.

« Dans le handball, le demi-centre est le cerveau de l’équipe et Rahim a accompli brillamment ce rôle en faisant courir les arrières et en offrant des solutions surtout à Berkous qui est inarrêtable quand il reçoit des balles en pleine course. La preuve : il a été le meilleur buteur du match avec 8 réalisations », a encore analysé l’ancien N.10 des Verts et du MC Alger.

Dans l’autre demi-finale, l’Egypte jouera également vendredi (19h00) face à l’Angola.

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :