Sport

CAN-2015 (Gr C) Algérie-Sénégal 2-0 : les Verts gagnent le pari

MALABO – La sélection algérienne de football a composté son billet pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations après sa victoire face au Sénégal (2-0) mardi soir à Malabo (Guinée équatoriale) pour le compte de la 3e et dernière journée du premier tour (Gr C).

Les Verts, dos au mur après leur défaite lors du précédent match contre le Ghana (1-0), ne souhaitaient pas un meilleur scénario que celui produit à la 11e lorsque Mahrez, profitant d’un centre en retrait de Bougherra, se retrouve seul devant les bois sénégalais et s’en va battre tranquillement le gardien des Lions de la Teranga. Un but synonyme d’un capital de confiance non négligeable que recherchaient justement les Algériens, après avoir d’entrée raté un but tout fait à la première minute, lorsque Feghouli, bien servi par Soudani, se présente seul face au portier sénégalais, mais il perd bêtement son duel.

Mais Mahrez va se rattraper permettant à ses coéquipiers de bien entrer dans le vif du sujet. Face à une équipe qui voulait rapidement remettre les pendules à l’heure, les protégés du Français Christian Gourcuff vont axer sur une bonne organisation sur le terrain, notamment en milieu et en défense, annihilant toutes les tentatives des Sénégalais qui n’ont que très rarement inquiété le gardien M’Bolhi. Les coéquipiers de Brahimi parviendront à préserver leur maigre avance jusqu’à la pause citron, ce qui était déjà rassurant pour eux. Ils savaient pertinemment d’ailleurs qu’ils allaient faire l’objet d’une forte pression de la part de leurs antagonistes au retour des vestiaires.

Un scénario qui va se vérifier sur le terrain avec une nette domination des protégés d’Alain Giresse pendant toute la première demi-heure du second half, une domination toutefois stérile, du moment que le dernier rempart algérien n’a guère été inquiété.

Dans la foulée, l’équipe algérienne ne devait pas s’en remettre à sa seule réalisation, car elle n’était pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Bentaleb l’a très bien compris, en allant crucifier le gardien sénégalais Coundoul d’un tir fulgurant des 20 mètres (82e).

Le sort du match sera dès lors scellé, puisque les Sénégalais ne réussiront plus à relever la tête au grand bonheur des Verts, qui auront réussi pour la circonstance à jouer leur meilleur match depuis le début de la CAN, comme quoi le rendez-vous africain ne fait que commencer pour les Algériens.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :