Etats-UnisNews

Californie: Les feux font 31 morts

Le bilan ne cesse de s’alourdir suite aux incendies qui ravagent le nord et le sud de la Californie. Et les vents violents de la région ne sont pas là du tout pour calmer la situation. On dénombre deux incendies principaux, «Camp Fire» au Nord et «Woolsey Fire» au Sud.

Californie: Les feux font 31 morts

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Le bilan ne cesse de s’alourdir suite aux incendies qui ravagent le nord et le sud de la Californie. Et les vents violents de la région ne sont pas là du tout pour calmer la situation. On dénombre deux incendies principaux, «Camp Fire» au Nord et «Woolsey Fire» au Sud.

Six nouveaux corps ont été retrouvés dans le nord de la Californie, ravagé par le principal incendie baptisé «Camp Fire», a annoncé dimanche soir le shérif du Comté de Butte, ajoutant que 228 personnes étaient toujours portées disparues. L’incendie a détruit plus de 6700 habitations et commerces à Paradise, une commune de 26.000 habitants qui est devenue une ville-fantôme, ce qui est sans précédent en Californie. Présentement, plus de 8.000 pompiers fédéraux, de l’Etat et locaux combattent sur les lignes de front».

Un journaliste de l’AFP a vu dimanche des sauveteurs découvrir deux cadavres près de Paradise, dans le nord. C’est aussi le plus meurtrier avec 31 morts depuis jeudi. Il égale le bilan de l’incendie de Griffith Park de 1933. Il n’est ce lundi maîtrisé qu’à 25%, selon Cal Fire. Les autorités estiment qu’il faudra en tout trois semaines pour maîtriser complètement les flammes dans cette zone. La cause de l’incendie n’a pas été identifiée. Selon le quotidien Sacramento Bee, des responsables locaux du réseau électrique ont indiqué aux autorités californiennes qu’une panne était survenue près du lieu où il a démarré.

Huit cents kilomètres au sud, le «Woolsey Fire» qui fait rage sur les hauteurs de Malibu, près de Los Angeles, a tué deux personnes. La surface du «Woolsey Fire» a doublé entre vendredi soir et dimanche et 250.000 habitants ont reçu l’ordre de quitter la station balnéaire. D’autres localités ont été évacuées dans les comtés de Los Angeles et de Ventura. Samedi soir, 177 bâtiments avaient été détruits et 33.700 hectares de forêts étaient réduits en cendres. L’incendie a notamment détruit des lieux de tournage utilisés pour des centaines de productions. Il n’était maîtrisé qu’à 10% dimanche matin.

Les masses d’air qui traversent les déserts de l’ouest des États-Unis, notamment dans la vallée de la Mort, en direction de la côte devraient entraîner des vents violents et soutenus qui se sont levés dimanche et qui devraient durer jusqu’à aujourd’hui. À la fois chauds et secs, les vents Sante Ana risquent d’attiser les flammes. Le Service météorologique national de College Park, dans le Maryland souligne la présence «de vents soutenus de 65 km/h et des rafales de 100 à 110», évoquant le «vent du diable» qui souffle dans la région de Los Angeles, où l’incendie baptisé «Woolsey Fire» fait rage depuis jeudi. Les autorités ont averti que la propagation des incendies était plus rapide que par le passé.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :