EuropeInternationalNews

Brexit : Sommet à 27 sur l’avenir de l’UE le 16 septembre

Brexit : Sommet à 27 sur l’avenir de l’UE le 16 septembre

Les dirigeants européens se retrouveront le 16 septembre à Bratislava pour un sommet à 27 sur l’avenir de l’UE sans le Royaume Uni, a annoncé mercredi à Bruxelles le président du Conseil européen Donald Tusk. Les premières discussions post-Brexit menées à Bruxelles n’ont pas permis « de tirer des conclusions, c’est pourquoi nous avons engagé une réflexion à 27 Etats et nous nous rencontrerons le 16 septembre à Bratislava pour poursuivre nos discussions », a déclaré M. Tusk. Les dirigeants européens ont clairement prévenu mercredi le Royaume-Uni qu’il ne pourrait pas négocier un accès au marché unique « à la carte » après sa sortie de l’UE, c’est-à-dire sans accepter en contrepartie la libre circulation des personnes, a annoncé le président du Conseil européen Donald Tusk. « Nous espérons que le Royaume-Uni sera un partenaire proche à l’avenir », mais « l’accès au marché unique nécessite d’accepter les quatre libertés (fondamentales de l’UE, ndlr), y compris la liberté de mouvement. Il n’y aura pas de marché unique à la carte », a lancé M. Tusk à l’issue de la première réunion des dirigeants des pays membres de l’UE sans le Royaume-Uni.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EuropeInternationalNews

Brexit : Sommet à 27 sur l’avenir de l’UE le 16 septembre

Brexit : Sommet à 27 sur l’avenir de l’UE le 16 septembre

Les dirigeants européens se retrouveront le 16 septembre à Bratislava pour un sommet à 27 sur l’avenir de l’UE sans le Royaume Uni, a annoncé mercredi à Bruxelles le président du Conseil européen Donald Tusk. Les premières discussions post-Brexit menées à Bruxelles n’ont pas permis « de tirer des conclusions, c’est pourquoi nous avons engagé une réflexion à 27 Etats et nous nous rencontrerons le 16 septembre à Bratislava pour poursuivre nos discussions », a déclaré M. Tusk. Les dirigeants européens ont clairement prévenu mercredi le Royaume-Uni qu’il ne pourrait pas négocier un accès au marché unique « à la carte » après sa sortie de l’UE, c’est-à-dire sans accepter en contrepartie la libre circulation des personnes, a annoncé le président du Conseil européen Donald Tusk. « Nous espérons que le Royaume-Uni sera un partenaire proche à l’avenir », mais « l’accès au marché unique nécessite d’accepter les quatre libertés (fondamentales de l’UE, ndlr), y compris la liberté de mouvement. Il n’y aura pas de marché unique à la carte », a lancé M. Tusk à l’issue de la première réunion des dirigeants des pays membres de l’UE sans le Royaume-Uni.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :