FranceNewspolitique

Bordeaux : Quand Alain Juppé se fâche !

Bordeaux
Quand Alain Juppé se fâche !

Par Fayçal Charif
Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, est en rogne contre une indiscrétion du « Canard enchaîné », il le fait savoir avec les mots et quels mots !!  « Qu’on me foute donc la paix ».

L’ancien Premier ministre, et ancien candidat à la primaire de la droite n’a apparemment pas du tout apprécié les propos sur sa première adjointe Virginie Calmels qui lui sont prêtés par « le Canard Enchaîné ». Virginie Calmels avait annoncé son ralliement à Laurent Wauquiez qui brigue la présidence du parti « Les Républicains », une décision, pour le moins non partagée par le maire de Bordeaux, et qui n’est pas sur la même ligne politique de celui qui a refusé d’être le plan B de la droite lors de la  dernière présidentielle.

Le Canard enchaîné avait rapporté des propos qu’Alain Juppé aurait tenus à l’endroit de son adjointe : « Virginie Calmels, c’est la logique Endemol. Ça lui rapporte, elle y va. Elle n’a pas de principes. En mars, elle me soutenait, puis elle s’est offerte, en vingt-quatre heures, à Fillon. Pour moi, c’est une grosse déception » avant de conclure : « Si vous avez un parquet en bon état, ne l’invitez pas chez vous. »

Une mise au point rapide et coléreuse de l’ex-candidat à la primaire de la droite et du centre sur Twitter. Il s’est empressé de démentir par un tweet : « Stupeur en lisant les mots que le Canard me prête sur Virginie Calmels. Comment peut-on affabuler à ce point ! Qu’on me foute donc la paix ! »

A ce jour, le maire de Bordeaux n’a pas pris position pour l’un ou l’autre des candidats à la présidence de « Les Républicains ». Il a simplement fait savoir à petits mots que le candidat qui se dit juppéiste, Maël de Calan, « incarne bien le type de profil qu’il faut encourager ».

Au delà de sa défaite lors des primaires, et au delà de son refus de « remplacer » François Fillon en plein scandale politique, le maire de Bordeaux reste un ténor, peut être, l’un des derniers ténors respectés de la politique en France. Bien que son : « Qu’on me foute donc la paix » en dit long sur son agacement, force est de constater qu’il reste incontournable politiquement parlant. Alain Juppé, n’est pas encore fini politiquement !? La suite le dira !

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :