EconomieNews

Belgique : La police de Charleroi «a sans doute évité une tragédie»

Belgique

La police de Charleroi «a sans doute évité une tragédie»

Le Premier ministre belge Charles Michel a indiqué, dimanche, que la police a «sans doute évité une tragédie», lors de l’attaque, la veille à la machette de deux policières par un individu, qui les a blessées avant d’être abattu par la police.

«La police locale de Charleroi a fait ce qu’il fallait, et a sans doute évité de cette manière une tragédie qui aurait pu être encore plus grande», a indiqué M. Michel, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion des services de sécurité qu’il a convoquée à la suite de cette attaque. M. Michel a ajouté qu’une enquête est ouverte pour «tentative d’assassinat terroriste», mais s’est refusé de dévoiler l’identité de l’agresseur. Il a, d’autre part, indiqué que l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) a décidé de maintenir le niveau d’alerte terroriste dans le pays à 3 sur une échelle de 4, au lendemain de cette attaque, qui a blessé deux policières, dont une grièvement. «Nous avons immédiatement demandé à l’OCAM d’actualiser ses évaluations. Ce qui a été fait. Il a décidé de maintenir le niveau 3 sur une échelle de 4’’, tel qu’il était fixé avant l’attaque de Charleroi, a-t-il dit. M. Michel a, de même, salué les services de police et a dit diriger ses pensées vers les deux policières victimes de cette attaque. «Nous allons également organiser dans les prochaines heures et les prochains jours des rencontres avec les syndicats pour évaluer les éventuelles mesures supplémentaires pour la sécurité des policiers eux-mêmes. (…) Car ils sont désormais, eux aussi, une cible», a-t-il ajouté. Le Premier ministre a indiqué que les mesures étaient largement appliquées à l’ensemble du pays : «Nous avons d’emblée considéré qu’il ne fallait pas se limiter à Bruxelles, nous avons déployé des militaires au-delà de Bruxelles ». Deux policières ont été blessées, dont une grièvement au visage, près de l’entrée de l’hôtel de police de la ville de Charleroi par un individu armé d’une machette, selon la police.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EconomieNews

Belgique : La police de Charleroi «a sans doute évité une tragédie»

Belgique

La police de Charleroi «a sans doute évité une tragédie»

Le Premier ministre belge Charles Michel a indiqué, dimanche, que la police a «sans doute évité une tragédie», lors de l’attaque, la veille à la machette de deux policières par un individu, qui les a blessées avant d’être abattu par la police.

«La police locale de Charleroi a fait ce qu’il fallait, et a sans doute évité de cette manière une tragédie qui aurait pu être encore plus grande», a indiqué M. Michel, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion des services de sécurité qu’il a convoquée à la suite de cette attaque. M. Michel a ajouté qu’une enquête est ouverte pour «tentative d’assassinat terroriste», mais s’est refusé de dévoiler l’identité de l’agresseur. Il a, d’autre part, indiqué que l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) a décidé de maintenir le niveau d’alerte terroriste dans le pays à 3 sur une échelle de 4, au lendemain de cette attaque, qui a blessé deux policières, dont une grièvement. «Nous avons immédiatement demandé à l’OCAM d’actualiser ses évaluations. Ce qui a été fait. Il a décidé de maintenir le niveau 3 sur une échelle de 4’’, tel qu’il était fixé avant l’attaque de Charleroi, a-t-il dit. M. Michel a, de même, salué les services de police et a dit diriger ses pensées vers les deux policières victimes de cette attaque. «Nous allons également organiser dans les prochaines heures et les prochains jours des rencontres avec les syndicats pour évaluer les éventuelles mesures supplémentaires pour la sécurité des policiers eux-mêmes. (…) Car ils sont désormais, eux aussi, une cible», a-t-il ajouté. Le Premier ministre a indiqué que les mesures étaient largement appliquées à l’ensemble du pays : «Nous avons d’emblée considéré qu’il ne fallait pas se limiter à Bruxelles, nous avons déployé des militaires au-delà de Bruxelles ». Deux policières ont été blessées, dont une grièvement au visage, près de l’entrée de l’hôtel de police de la ville de Charleroi par un individu armé d’une machette, selon la police.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :