EconomieNews

Bedoui : Sonatrach, le cœur battant de l’Algérie

Bedoui : Sonatrach, le cœur battant de l’Algérie

Par : Abdelkader DJEBBAR

Depuis Illizi, le Ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, a affirmé, lundi que le groupe Sonatrach constitue “le cœur battant de l’économie nationale et une ligne rouge”. Sonatrach n’en demeure pas moins également le poumon national et dans la foulée le baromètre de l’économie Algérienne.

Sonatrach est une entreprise publique Algérienne créée le 31 décembre 1963. C’est un acteur majeur de l’industrie pétrolière surnommé la major Africaine. Sonatrach est classée la première entreprise d’Afrique avec comme effectif estimé à 120 000 employés en 2007. Le chifre d’affaires en 2016 est évalué à 3 398 milliards de dinars soit 27,910 milliards  de dollars.

S’exprimant lors d’une rencontre avec les cadres de la direction régionale de Sonatrach (région de Stah), le Ministre a affirmé que “ceux qui tentent de semer la zizanie sachent que le groupe Sonatrach est le cœur battant, actuel et futur, de l’économie nationale, et qu’il appartient à l’ensemble d’accompagner cette nouvelle dynamique économique, avec clairvoyance et responsabilité afin de relever les challenges futurs”.

Bedoui, accompagné lors de cette visite du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et du Président Directeur Général du groupe Sonatrach, Abdelmoumène Ould-Kaddour a rassuré, en outre, que “la dynamique des réalisations se poursuivra tant que se poursuivra le processus de développement”, appelant, dans ce sens, à préserver ces ambitieux acquis économiques, de moyen terme, pour relever le défi.

“Le programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, vise à consolider les potentialités souterraines, dont le gaz en tant qu’une des ressources vitales”, a poursuivi M. Bedoui, soulignant, dans le même contexte, que “les efforts de l’Etat se poursuivront dans la recherche concernant les ressources souterraines pour en faire un levier de développement, jusqu’à atteindre la transition énergétique escomptée à travers la quête d’autres sources d’énergie”.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :