InternationalNewsSanté

Au son des sirènes

Il n’existe pratiquement plus aucun pays au monde dont les populations dorment tranquilles, mangent correctement, sortent de chez eux avec la certitude d’y retourner en bonne santé. 

Au son des sirènes

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Il n’existe pratiquement plus aucun pays au monde dont les populations dorment tranquilles, mangent correctement, sortent de chez eux avec la certitude d’y retourner en bonne santé.

Les nouvelles sont alarmantes. La bonne santé est remise en cause à chaque seconde car il suffit d’un rien pour que la psychose s’installe à tout bout de champ et parfois sans espoir de retour à l’état de la minute précédente. Le coronavirus fait des ravages. Il en cause de plus en plus et chacun réagit en conséquence pour tenter de s’en sortir.

Depuis quelques mois, le Monde se débat pour tenter de revenir à la normale. Malheureusement, les temps sont durs dans de nombreux pays des cinq continents. Chacun veut s’en sortir à bon compte. Mais les temps sont durs. Trop durs. Trop pénibles.

Les marchés des fruits et légumes sont déserts. Les pharmacies de plus en plus pleines de personnes à la recherche de solutions. Les hôpitaux sont pleins à craquer. Les transferts de malades d’un hôpital à un autre est monnaies courantes. Les pénuries se développent au détriment des citoyens à la recherche de solutions.

De la Russie aux USA, les journées passent et repassent. Les cris sont de plus en plus forts. Les confinements se généralisent. Les pharmacies sont très sollicitées. Les hôpitaux sont saturés. Les services ambulanciers sont dépassés. Les soignants ne savent plus où donner de la tête. Les rues se vident. On se met au ralenti faute de moyens… On se met au son des sirènes… À défaut d’avoir de l’équipement rendu indispensable par la situation sanitaire à travers le monde. Manque de masques. Manque de gants. Manque de moyens flagrants pour tenter de revenir à la normale face à ce virus ravageur…

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :