Arrêter le changement climatique ? Nous n’avons pas encore vraiment essayé ».

Alors que les politiciens sont principalement préoccupés par les objectifs d’émissions pour 2030, nous devrions également nous projeter vers 2050. Nous n’en faisons toujours pas assez pour amorcer les changements radicaux nécessaires à la neutralité climatique, déclare Heleen de Coninck. Vendredi, elle tiendra sa conférence inaugurale en tant que professeur d’innovation sociotechnologique et de changement climatique à la TU Eindhoven.

De Coninck est l’un des climatologues les plus connus des Pays-Bas. Elle a contribué aux rapports du groupe d’experts des Nations unies sur le climat (GIEC), conseille le gouvernement sur l’avenir (lointain) du système énergétique et mène des recherches sur l’écologisation de l’industrie lourde.

Dans son discours vendredi après-midi, Mme De Coninck a prévenu que le changement climatique allait changer notre pays quoi qu’il arrive. « Les Pays-Bas des hivers lourds en patins et des étés frais avec de longues journées pluvieuses, ne reviendront pas ». Pour contrer un changement climatique encore plus grave, a-t-elle déclaré, des changements systémiques profonds sont nécessaires.

« Pour l’instant, la politique est en fait orientée de manière à nous permettre de tout garder en l’état », explique M. De Coninck à Lakoom Info. « Nous utilisons autant d’électricité et de chaleur, mais nous la produisons de manière durable. Problème résolu. Je pense que cela doit changer, car ce n’est pas viable. »

Selon le professeur, la question n’est pas de savoir si nous pouvons remplacer toutes les voitures à essence par des voitures électriques, mais si nous aurons encore besoin d’autant de voitures à l’avenir. De quel type d’industrie aurons-nous encore besoin en 2050, à quoi ressemblera l’élevage et comment notre alimentation aura-t-elle changé ?

Nouveau centre de recherche

Avec des collègues scientifiques, M. De Coninck a été chargé cette année de présenter un projet de centre national de recherche sur le climat. Vendredi, ils ont présenté leur avis visant à établir une initiative de recherche sur le climat aux Pays-Bas (KIN). Dotée d’un budget de 100 millions d’euros par an, cette initiative pourrait étudier comment les Pays-Bas pourraient devenir plus rapidement neutres sur le plan climatique.

Il est important que le KIN comble le fossé entre la science et la pratique, déclare M. De Coninck. « Nous devons être beaucoup moins en compétition en tant que scientifiques et coopérer beaucoup plus pour résoudre les problèmes, les uns avec les autres et avec la société. »

Elle cite en exemple le professeur d’azote de Leyde Jan-Willem Erisman, qui a passé des années à Schiermonnikoog à rechercher un avenir durable pour sept producteurs laitiers. « C’est vraiment une exception. Une telle chose est souvent trop longue pour nous et pour les financiers. »

Lire aussi:  Le Qatar prépare 65 000 chambres vides dans des maisons pour les invités de la Coupe du monde

La politique n’est pas non plus connue pour son côté prolixe. L’accent n’est donc pas suffisamment mis sur 2050 non plus ?

« Si je regarde la politique, elle pourrait être bien meilleure. Elle se concentre désormais sur l’innovation technologique et la mise sur le marché de ces innovations. Dans les rapports du GIEC, nous mentionnons un certain nombre de conditions préalables grâce auxquelles vous pouvez accélérer le changement de système requis. Les instruments politiques et l’innovation en sont deux, mais il y en a quatre autres. Le changement de comportement, par exemple, qui est encore peu utilisé. Et le système financier, c’est-à-dire tous les investissements des banques, des assureurs et des fonds de pension.

Sur News Hour Seize collègues scientifiques ont récemment déclaré qu’ils ne pensaient pas qu’il serait possible de limiter le réchauffement à 1,5 degré. Qu’est-ce que vous en pensez ?

« Je n’ai délibérément pas répondu à cette question. Nous avons tous fait des rapports du GIEC et ils disent qu’il est possible de rester en dessous de 1,5 degré. Mais que nous ne sommes pas sur la bonne voie. »

Lire aussi:  Les syndicats et le NS à nouveau autour de la table ce week-end

« Donc, lorsque vous demandez combien de diplômes nous aurons au final, vous demandez en fait : que pensez-vous que les politiciens vont faire ? ». Pourquoi interroger 24 auteurs du GIEC, depuis un expert de l’élévation du niveau de la mer jusqu’à quelqu’un qui sait tout de l’utilisation des sols, à ce sujet ? Pourquoi leurs opinions comptent-elles plus que celles des gens de la rue ? »

Vous êtes assis assez près de la politique. Alors pourquoi ne veux-tu pas t’exprimer sur ce sujet ?

« Si je dis quelque chose à ce sujet, cela pourrait influencer le résultat. Non pas que je veuille surestimer ma propre influence, mais si vous dites cela publiquement… »

Vous avez peur que les gens se disent : nous n’atteindrons pas les objectifs climatiques de toute façon, peu importe ?

« Oui, parce que 1,6 degré est toujours mieux que 1,7. Mais je pense aussi qu’il y a toujours une possibilité. Nous n’avons pas encore épuisé toutes les possibilités d’accélérer les transitions du système. En fait, nous ne nous sommes concentrés que sur l’innovation, et encore, pas de manière très radicale. Nous n’avons pas encore vraiment essayé. »

« Si nous décidons d’y investir sérieusement, ces transitions de système peuvent se produire beaucoup plus rapidement que vous ne le pensez. Comme nous l’avons vu avec le coût de l’énergie solaire et éolienne. Aux Pays-Bas, nous nous dirigeons vers une électricité renouvelable à 70 % en 2030. 70 % ! Je n’aurais pas pensé ça il y a dix ans non plus. »

Related articles

Share article

Derniers articles

Comment se passe l’installation d’une pompe à chaleur ?

Dans la plupart des maisons en Europe, il existe plusieurs installations et dispositifs. La grande majorité de ces derniers a pour objectif de réduire...

Comment faire l’entretien d’un chauffe-eau ?

Parfois, la maintenance de votre chauffe-eau est imposée par la loi, pour vous permettre de bénéficier pleinement de toute sa performance, sur une longue...

Qbet : Bonus et avis sur ce casino !

Qbet fait partie des meilleurs casinos en ligne, qui existent sur internet. Ce casino met à la disposition de ses clients, plusieurs diversités de...

Quelle est la voiture hybride d’occasion la plus fiable ?

Les voitures hybrides sont plus utilisées en France et ceci est dû au fait que, les conducteurs sont tous à la recherche de moyens...

Quand et comment faire un bon nettoyage d’aquarium ?

Avoir un aquarium chez soi, c’est prendre la responsabilité de s’occuper d’un animal ainsi que les plantes qui s’y trouvent. Au fait, le fait...