Economie

Arabie Saoudite Un prince saoudien critique la politique budgétaire de son pays

Le prince milliardaire saoudien Al-Walid Ben Talal a tiré à boulets rouges samedi 03 Janvier 2015 sur la politique budgétaire de son pays qui a prévu un déficit record pour l’exercice 2015 en raison de la chute des cours du brut. «Nous avons atteint un seuil dangereux (…) après avoir commencé à puiser dans les réserves» financières du royaume pour combler le déficit budgétaire, a lancé le prince Al-Walid à l’adresse du ministre des Finances dans une lettre ouverte dont l’AFP a obtenu une copie. La semaine dernière, le premier exportateur mondial de brut a annoncé un budget en hausse pour 2015 mais qui prévoit un déficit record de 38,6 milliards de dollars. Le prince Al-Walid, membre de la famille régnante saoudienne et le plus riche investisseur privé arabe, a déclaré que Ryad n’aurait pas dû laisser ses dépenses dépasser les prévisions surtout que les prix du brut sont en baisse. En raison de l’échec à maîtriser une augmentation des dépenses, 53 milliards de dollars au total auront été puisés en deux ans dans les réserves financières du pays, estimées à 750 milliards de dollars. Le prince a également critiqué la façon dont les réserves saoudiennes sont investies, particulièrement sous forme d’obligations américaines et européennes avec un faible rendement d’environ 2,4% par an.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Economie

Arabie Saoudite Un prince saoudien critique la politique budgétaire de son pays

Le prince milliardaire saoudien Al-Walid Ben Talal a tiré à boulets rouges samedi 03 Janvier 2015 sur la politique budgétaire de son pays qui a prévu un déficit record pour l’exercice 2015 en raison de la chute des cours du brut. «Nous avons atteint un seuil dangereux (…) après avoir commencé à puiser dans les réserves» financières du royaume pour combler le déficit budgétaire, a lancé le prince Al-Walid à l’adresse du ministre des Finances dans une lettre ouverte dont l’AFP a obtenu une copie. La semaine dernière, le premier exportateur mondial de brut a annoncé un budget en hausse pour 2015 mais qui prévoit un déficit record de 38,6 milliards de dollars. Le prince Al-Walid, membre de la famille régnante saoudienne et le plus riche investisseur privé arabe, a déclaré que Ryad n’aurait pas dû laisser ses dépenses dépasser les prévisions surtout que les prix du brut sont en baisse. En raison de l’échec à maîtriser une augmentation des dépenses, 53 milliards de dollars au total auront été puisés en deux ans dans les réserves financières du pays, estimées à 750 milliards de dollars. Le prince a également critiqué la façon dont les réserves saoudiennes sont investies, particulièrement sous forme d’obligations américaines et européennes avec un faible rendement d’environ 2,4% par an.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :