AlgérieNewspolitique

APC-APW Les préparatifs vont bon train

APC-APW

Les préparatifs vont bon train

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

“Les préparatifs des prochaines élections locales vont bon train à travers l’ensemble du territoire national”, a déclaré M. Bedoui à la presse en marge de l’ouverture de l’année académique à l’École nationale d’administration, ajoutant que “tous les moyens humains et matériels sont réunis” pour que ce rendez-vous électoral “soit à la hauteur des aspirations des citoyens, des instructions du président de la République et des valeurs constitutionnelles”.

Le ministre a saisi cette occasion pour déclarer que le vote électronique, en vigueur dans les pays développés, fera son entrée en Algérie en 2022 grâce aux caractéristiques de la carte nationale d’identité biométrique.

La phase actuelle de ces préparatifs est celle du dépôt des recours par tout candidat dont la candidature aura été rejetée, a-t-il dit, précisant que les concernés ont trois jours pour présenter leurs recours à la justice.

Concernant le fichier électoral national, le ministre a souligné que ses services “continueront à remédier aux lacunes relevées et à la double inscription des électeurs en mobilisant tous les moyens humains nécessaires et en utilisant les nouvelles technologies de communication”, ajoutant que “le fichier électoral est assaini à 95% et l’opération devrait se clôturer fin octobre”.

Réagissant aux interrogations de certaines parties quant au rôle de l’élu local, M. Bedoui a affirmé que “des milliers d’élus au niveau des APC et APW ont réalisé un travail colossal au cours du mandat actuel, des mandats précédents, voire même pendant la décennie noire”, avant d’ajouter que “sans la contribution de l’élu, à ce moment précis, l’Algérie ne serait jamais parvenue à rester debout. C’est pourquoi, il importe de rendre hommage à l’ensemble des élus au niveau des 1541 communes, pour avoir accompli pleinement leurs missions”.

Interrogé sur les mécanismes de lutte contre la transhumance politique, le ministre a précisé que la Loi organique portant régime électoral “a interdit” ce phénomène et qu’en coordination avec la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), “cette question sera abordée” dans le Code communal et de wilaya qui “sera sous forme de loi organique unifiée intitulée Loi relative aux collectivités locales”.

Cette loi qui sera soumise au gouvernement début 2018, ” mettra en œuvre les nouveaux principes constitutionnels et consacrera la décentralisation et le rôle économique des collectivités locales et de l’élu local”, a-t-il soutenu.

A.D

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close