Analyse

Analyse : Vendredi Gaid Salah entendra de vertes vérités

Gaid Salah a probablement cru que les Algériens, satisfaits de l'avoir entendu proclamer que l'institution militaire est en phase avec eux sur le principe de la primauté de la souveraineté populaire et se porte garante qu'il va être fait droit aux revendications qu'ils expriment sans relâche depuis le 22 février, accepteront malgré leur réticences la solution à la crise d'une période de transition dans le cadre constitutionnel. C'est pourquoi, en dépit des contestations et mises en garde formulées contre cette démarche autant par des partis politiques que par le mouvement citoyen, Gaid Salah et ses pairs du haut commandement de l'armée ont donné leur feu vert à l'investiture du controversé Abdelkader Bensalah à la présidence de l'Etat par intérim. Ce faisant, ils ont mis fin à la fiction d'une institution militaire en symbiose avec le peuple qu'avait installée Gaid Salah en lâchant Bouteflika et son clan et en promettant que l'armée accompagnera le peuple dans son intention de fonder une nouvelle république. 

Analyse :

Vendredi Gaid Salah entendra de vertes vérités

Oran par : Kharroubi Habib

Gaid Salah a probablement cru que les Algériens, satisfaits de l’avoir entendu proclamer que l’institution militaire est en phase avec eux sur le principe de la primauté de la souveraineté populaire et se porte garante qu’il va être fait droit aux revendications qu’ils expriment sans relâche depuis le 22 février, accepteront malgré leur réticences la solution à la crise d’une période de transition dans le cadre constitutionnel. C’est pourquoi, en dépit des contestations et mises en garde formulées contre cette démarche autant par des partis politiques que par le mouvement citoyen, Gaid Salah et ses pairs du haut commandement de l’armée ont donné leur feu vert à l’investiture du controversé Abdelkader Bensalah à la présidence de l’Etat par intérim. Ce faisant, ils ont mis fin à la fiction d’une institution militaire en symbiose avec le peuple qu’avait installée Gaid Salah en lâchant Bouteflika et son clan et en promettant que l’armée accompagnera le peuple dans son intention de fonder une nouvelle république.

L’investiture du controversé Abdelkader Bensalah apparaît en effet révélatrice aux Algériens que l’état-major de l’armée n’a nullement l’intention de se plier à la souveraineté populaire, mais de permettre aux tenants du régime dont la rue revendique le démantèlement de se ressaisir et reprendre la main dans la période de transition que vont piloter sous le parapluie militaire les plus décriés d’entre eux.

Pour les citoyens il est devenu clair que le général Gaid Salah et le commandement de l’armée ont d’emblée opté pour un étalage symbolique du régime que laisse le président déchu et non pour son démantèlement radical tel que revendiqué. Leur prise de conscience leur impose de reconsidérer la position bienveillante et valorisante du comportement de l’institution militaire depuis le 22 février. Ce à quoi ils invitent sans détour les voix qui se sont élevées pour dénoncer l’investiture de Bensalah comme étant la première séquence d’une contre-révolution en marche à laquelle l’armée a décidé de lui offrir les chances d’aller au bout. La rue n’a pas attendu vendredi pour faire savoir qu’elle est déterminée à ne pas accepter le fait accompli d’une contre-révolution qui dessaisirait à nouveau le peuple de son pouvoir souverain.

L’effervescence populaire anti-investiture de Bensalah est déjà palpable. Mais demain sera certainement le jour de vérité où l’on saura jusqu’où les Algériens sont prêts à aller dans leur refus d’une transition qui s’opère dans un cadre avec des parties prenantes qui rendent illusoires leur aspiration et revendication d’un changement radical du système et du régime politique en place et concourront à un ravalement de façade.

KH.H

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :