Analyse

Analyse : Pour quelle démarche opter, seul le mouvement populaire tranchera

La question de la démarche à suivre pour sortir de la crise politique qui secoue le pays depuis plus de cinq mois a provoqué la division en deux blocs : les partis de l'opposition et les organisations et associations issues de la société civile. Le premier agglomérant les partisans de l'option consistant à organiser l'élection Présidentielle qui rétablirait l'ordre constitutionnel et avec pour préalable un dialogue national sur les conditions et mécanismes qui en assureraient la régularité et la transparence. 

Analyse : Pour quelle démarche opter, seul le mouvement populaire tranchera

Oran par : Kharroubi Habib

La question de la démarche à suivre pour sortir de la crise politique qui secoue le pays depuis plus de cinq mois a provoqué la division en deux blocs : les partis de l’opposition et les organisations et associations issues de la société civile. Le premier agglomérant les partisans de l’option consistant à organiser l’élection Présidentielle qui rétablirait l’ordre constitutionnel et avec pour préalable un dialogue national sur les conditions et mécanismes qui en assureraient la régularité et la transparence.

Le second : ceux qui tiennent pour l’instauration d’une transition démocratique durant laquelle une Constituante s’attellerait a détricoter les fondements sur lesquels est basé le système politique dont les Algériens ne veulent plus et à inscrire dans le marbre ceux d’un Etat démocratique et de droit. L’un et l’autre s’estiment être dans son choix l’interprète fidèle de ce que voudrait le mouvement populaire qui fait descendre dans les rues chaque vendredi les milliers, voire des millions d’Algériens.

Ce mouvement pourtant qui scande avec constance chaque semaine qu’il veut la fin du système et la disqualification radicale de ses piliers et symboles, n’a pas franchement opté pour l’une ou l’autre option prônée par les deux blocs politico-sociaux.

Il y a certes en son sein des partisans de l’une et de l’autre mais sans que cela ait imprimé une tendance lourde créditant pour laquelle il penche réellement bien que son positionnement sur la démarche à suivre n’apparaît pas clairement arrêté et qu’il n’a accordé mandat à aucun des deux blocs à parler en son nom. Les politiques et acteurs sociaux dont il est question présentent leurs initiatives comme reflétant ce qu’il veut, et certains mêmes à s’ériger en ses porte-parole exclusifs. Que chaque pôle politico-social s’essaye à tirer la couverture à soi en tentant de se faire passer pour l’interprète de la volonté populaire qu’exprime le mouvement, serait à la limite de « bonne guerre » n’eût été que leur présomption est révélatrice de leur part qu’ils sont mus par des ambitions et des intérêts partisans dont ils cachent les véritables enjeux aux citoyens fédérés dans le mouvement populaire. Ce dont ces derniers finiront bien par en prendre conscience et à mettre fin aux tentatives de récupération de la dynamique de leur mouvement par l’un ou l’autre bloc.

Ils le feront en ne se limitant pas à proclamer qu’ils veulent le démantèlement du système qui s’accroche et l’instauration d’un nouveau qui réalisera l’aspiration collective motivant la révolte qui a pris corps le 22 février, mais en tranchant aussi sans ambiguïté sur le choix de la démarche avec laquelle ils seront en accord parce que voulue par la majorité d’entre eux et considérée par elle en tant que sortie de crise telle que la veulent les Algériens qui se sont réappropriés la souveraineté populaire et ne veulent plus en être dessaisis par le pouvoir ou des acteurs politiques ou sociaux s’autoproclamant ses porte-parole et interprètes.

KH.H

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :