AnalyseRevue de presse

Analyse : Ceux qui applaudissent ceux qui dénoncent, et ceux qui se « tâtent »

Les réactions qui ont émané des partis de l'ex-alliance présidentielle et du pôle de l'opposition regroupant les anti-solution électorale préconisée par le pouvoir de fait, après la convocation du corps électoral par le Chef de l'Etat par intérim, ce qui a de fait mis en branle le processus organisationnel de l'élection Présidentielle, n'ont donné lieu à aucune surprise. Les premiers ont en effet applaudi sans retenue l'initiative du Pouvoir auquel ils ont fait acte d'allégeance pour se prémunir de l'inéluctable déchéance que leur réserve le triomphe de la Révolution citoyenne du 22 février.

Analyse : Ceux qui applaudissent ceux qui dénoncent, et ceux qui se « tâtent »

Oran par : Kharroubi Habib

Les réactions qui ont émané des partis de l’ex-alliance présidentielle et du pôle de l’opposition regroupant les anti-solution électorale préconisée par le pouvoir de fait, après la convocation du corps électoral par le Chef de l’Etat par intérim, ce qui a de fait mis en branle le processus organisationnel de l’élection Présidentielle, n’ont donné lieu à aucune surprise. Les premiers ont en effet applaudi sans retenue l’initiative du Pouvoir auquel ils ont fait acte d’allégeance pour se prémunir de l’inéluctable déchéance que leur réserve le triomphe de la Révolution citoyenne du 22 février. Les seconds l’ont fustigée et promis qu’ils poursuivront la mobilisation pour la faire avorter. Attendues et prévisibles, les réactions de ces deux composantes de la classe politique ne sont pas celles qui focalisent l’attention des observateurs et de l’opinion publique. Ce sur quoi l’on focalise dans ces milieux, c’est ce qui est venu ou à venir du troisième pôle politico-partisan qui s’est constitué, sous le générique de «Forum pour un dialogue national» et s’est doté d’une plate-forme dans laquelle ses membres n’excluent pas leur adhésion à l’option de l’organisation de l’élection Présidentielle comme voie indiquée pour une sortie de crise la moins risquée et la moins dommageable pour le pays mais en y mettant des conditionnalités dont le Pouvoir a manifestement décidé de ne pas tenir compte. La démarche du Pouvoir les a mis au pied du mur en les mettant en demeure de se positionner franchement et sans détour. Les réactions des uns et des autres sont loin d’avoir révélé qu’ils ont opté pour des positions tranchées. Les uns et les autres se sont en effet contentés d’exprimer leur doute sur l’affirmation à laquelle le Pouvoir s’en tient qu’il a réuni les conditions pour l’organisation d’une élection présidentielle propre, ouverte et transparente. Ils temporisent pour trancher avec l’espoir que pour les déterminer à prendre le train électoral qu’il a mis en branle, le Pouvoir leur concède la satisfaction de la condition à laquelle ils ne peuvent renoncer du départ du gouvernement Bedoui, la sachant irrévocablement endossée par le mouvement populaire dont il serait suicidaire pour eux de se couper en la rangeant dans le placard des « compromis indispensables ». D’aucuns cependant ont formulé d’alambiquées appréciations sur les amendements législatifs apportés par le Pouvoir au code électoral et sur l’installation de l’autorité indépendante chargée d’organiser les élections présidentielles qui en disent long sur leur ardent désir de prendre part à celle-ci. Ce qu’ils attendent, pour se prononcer clairement, est l’impact que va avoir la décision prise par le Pouvoir de mettre en branle le processus électoral sur le mouvement populaire qu’ils interpréteront à l’aune de ses marches dans les semaines à venir et selon prendre le train électoral ou au contraire se radicaliser en prétextant qu’ils ne sont pas dupes que l’élection présidentielle projetée est appelée à avoir lieu dans les mêmes normes antidémocratiques que les précédentes sous le régime déchu.

KH.H

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :