AMÉRIQUECanadaNews

Amérique du Nord / Canada : La crise des migrants…

Amérique du Nord
Canada : La crise des migrants…


Montréal :
Abdelkader DJEBBAR

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) semble vouloir intensifier les expulsions de personnes dont la demande de statut de réfugié a été refusée ainsi que d’autres ressortissants étrangers. L’augmentation des expulsions pourrait atteindre jusqu’à 35 %.

Le porte-parole de l’Agence affirme que le Canada demeure un pays ouvert et accueillant pour les demandeurs d’asile et qu’il continuera à les traiter équitablement, avec compassion, tout en mettant en oeuvre cette procédure de renvois accélérés.

La crise des migrants semble loin d’être finie puisque selon le ministre des Transports, près de 2500 migrants ont franchi la frontière de manière irrégulière au Québec en avril dernier. Un chiffre qui est quatre fois supérieur à celui de l’année précédente, où à la même période seulement 672 personnes avaient été interceptées par la Gendarmerie Royale du Canada.

Le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, a annoncé également qu’une mission spéciale se rendrait au Nigeria pour collaborer avec les autorités locales. Les Nigérians sont les plus nombreux a être interceptés illégalement à la frontière. Après avoir séjourné aux États-Unis, ils prennent la route vers le Canada. Ottawa collabore également avec Washington pour revoir le processus d’octroi de visas américains.

« Un peu plus de 90 % des migrants irréguliers ne répondent pas aux critères » de l’asile politique, souligne-t-on et devront être expulsés du Canada. C’est le cas pour près de 200 personnes qui devront quitter le Canada d’ici les deux prochaines semaines.

Plus au sud, plus de 5000 militaires américains vont être déployés à la frontière mexicaine pour empêcher l’entrée sur le territoire d’une caravane de migrants centraméricains fuyant la violence et la misère dans leurs pays, a annoncé lundi le Pentagone.

« D’ici la fin de la semaine, nous allons déployer plus de 5200 soldats à la frontière sud-ouest » qui s’ajouteront aux quelque 2000 membres de la Garde nationale déjà sur le terrain, a affirmé lors d’une conférence de presse le général Terrence O’Shaughnessy.

La caravane de migrants a repris sa route en début de semaine dans le sud du Mexique en direction de Mexico. Les migrants sont partis lundi matin de Tapanatepec vers Niltepec, dans l’Etat de Oaxaca (sud).

Beaucoup ont pu monter sur des véhicules pour effectuer ce trajet, a constaté l’AFP.
Plus au sud, sur le pont frontalier, les autorités mexicaines ont bloqué l’entrée de milliers de Honduriens depuis le Guatemala. Le Mexique a déployé des policiers anti-émeute et la Marine empêche les migrants de traverser le fleuve Suchiate comme l’avait fait ceux de la caravane en route vers les Etats-Unis.

Selon l’ONG Pueblos Sin Fronteras, la caravane ne compte plus que 4.000 personnes, certaines ayant décidé de s’arrêter en route ou ayant préféré retourner en Amérique centrale.
 

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :