AlgérieNewspolitique

ALGÉRIE : Une grande journée attendue

 La photo d’actualité est bien celle des avocats qui manifestaient en voulant rejoindre les locaux du Conseil constitutionnel dimanche où se déroule « le dépouillement t » des dossiers déposés par les prétendants à la candidature des prochaines Présidentielles. Les services de sécurité les attendaient de pied ferme et évidemment, aucune suite pour les hommes  en robe noire.

ALGÉRIE : Une grande journée attendue

Alger par : Noureddine RAMZI

 La photo d’actualité est bien celle des avocats qui manifestaient en voulant rejoindre les locaux du Conseil constitutionnel dimanche où se déroule « le dépouillement t » des dossiers déposés par les prétendants à la candidature des prochaines Présidentielles. Les services de sécurité les attendaient de pied ferme et évidemment, aucune suite pour les hommes  en robe noire.

Les jours passent et nous rapproche de plus en plus des élections Présidentielles du 18 avril prochain. Les rues ne désemplissent pas et les manifestations grossissent de jour en jour. Les jeunes et moins jeunes n’attendent pas seulement le vendredi pour dire non au 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika.

Aujourd’hui sera un jour exceptionnel. D’abord début de fin de semaine et journée internationale de la Femme. Du côté gouvernemental, cette journée a été célébrée officiellement hier jeudi. L’honneur est revenu à la Ministre des Postes de lire le message au nom du Président de la République.

Bouteflika, si c’est bel et bien son propre message, souligne « nous avons enregistré, il y a quelques jours, la sortie de nombre de nos concitoyens et concitoyennes, à travers les différentes régions du pays, afin d’exprimer pacifiquement leurs opinions, et nous nous félicitons de cette maturité de nos concitoyens, y compris de nos jeunes, et du fait que le pluralisme démocratique, pour lequel nous avons tant milité, soit désormais une réalité palpable ».

Néanmoins, aucune allusion, au sein du gouvernement, au retrait de la candidature de Bouteflika bien que de hautes personnalités politiques  s’opposent à sa candidature. Voilà donc qui complique la suite des événements et la ferme détermination des Algériens qui rejettent toute idée de la « course au fauteuil » malgré un état de santé de plus en plus alarmant selon des sources Suisses.

Parmi les opposants au sein des institutions nationales, on relève Abada de la direction du FLN ainsi que l’Organisation Nationale des Moudjahidines et le MALG de Daho Ould Kablia pour ne citer que ceux-là pour la journée d’hier.

N.R

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :