AlgérieNewspolitique

Algérie : Un nouveau chapitre

Un nouveau chapitre semble s’ouvrir en Algérie. Le Général Gaïd Salah ouvre un nouveau chapitre dans la vie du Peuple en maintenant les Présidentielles pour le 4 juillet prochain. Même si rien de concret ne semble s’offrir à tous ces manifestants qui ne cessent de réclamer le report et bien d’autres choses.

Algérie : Un nouveau chapitre

Alger par : Noureddine RAMZI

Un nouveau chapitre semble s’ouvrir en Algérie. Le Général Gaïd Salah ouvre un nouveau chapitre dans la vie du Peuple en maintenant les Présidentielles pour le 4 juillet prochain. Même si rien de concret ne semble s’offrir à tous ces manifestants qui ne cessent de réclamer le report et bien d’autres choses.

Le Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-Ministre de la Défense Nationale, chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire (ANP), a affirmé lundi à Ouargla, que la tenue des élections Présidentielles exige l’accélération de la mise en place de l’instance indépendante pour l’organisation et la supervision des élections, afin « d’éviter le vide constitutionnel », indique un communiqué du Ministère de la Défense Nationale (MDN). Donc, c’est reconfirmer que les élections Présidentielles sont bel et bien maintenues pour le 4 juillet prochain.

Intervenant au 2ème jour de sa visite à la 4ème Région militaire à Ouargla, Gaïd Salah a indiqué que « la tenue des élections Présidentielles permettra d’éviter de tomber dans le piège du vide constitutionnel et tout ce qui s’en suivra comme dangers et dérapages aux conséquences désastreuses, ce qui exige des enfants dévoués de l’Algérie, jaloux de la notoriété de leur patrie et des intérêts de leur pays et sa place parmi les nations, d’adhérer à cette démarche décisive pour l’avenir du pays ».

Il a précisé, dans le même sillage, qu' »il y a lieu d’indiquer que la tenue des élections Présidentielles mettra un terme à tous ceux qui tentent de faire perdurer cette crise. Il est certain que l’étape principale serait d’accélérer la création et l’installation de l’instance indépendante pour l’organisation et la supervision des élections ».

« Nous attendons, dans ce cadre, l’accélération de la prise des mesures adéquates pour la mise en œuvre de ce mécanisme constitutionnel, considéré comme l’outil juridique idoine pour préserver la voix de l’électeur et donner une crédibilité aux élections », a-t-il dit.

Le Général de corps d’Armée a souligné, en outre, que « la proposition du Commandement de l’ANP pour activer l’article 102 de la Constitution a dérangé les têtes de la bande qui ont affiché une profonde haine quant à tout effort de développement réalisé par nos Forces armées sur tous les plans », relève la même source.

Pour le Général de corps d’Armée, « nul doute que les têtes de la discorde, qui ont été démasqués, ainsi que leurs actes criminels et pernicieux néfastes pour l’Algérie, sont aujourd’hui en train de subir la sanction juste et équitable qu’elles méritent par la force de la loi ».

De son côté, Said Salhi, vice-Président LADDH, réagit au discours du chef d’état-major de l’ANP : « Gaïd Salah maintient le coup de force et s’accroche encore à son offre d’aller aux élections même sans ou contre le peuple qui l’ont pourtant rejetées majoritairement, pacifiquement mais avec grande détermination, sous prétexte du respect de la constitution ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :