AlgérieNewspolitique

Algérie : Un autre Vendredi plein de motivations

Un 24e vendredi pas les autres avec l’entrée en scène du Panel des six dont l’objectif est de rassembler et réunir pour sortir de la crise. Malheureusement, tout laisse croire qu’il est « mal engagé avec le refus des autorités de faire la moindre concession aux membres du panel concernant notamment les mesures d’apaisement réclamées », soulignent les médias.

Algérie : Un autre Vendredi plein de motivations

Alger par : Noureddine RAMZI

Un 24e vendredi pas les autres avec l’entrée en scène du Panel des six dont l’objectif est de rassembler et réunir pour sortir de la crise. Malheureusement, tout laisse croire qu’il est « mal engagé avec le refus des autorités de faire la moindre concession aux membres du panel concernant notamment les mesures d’apaisement réclamées », soulignent les médias.

Des millions d’Algériens ont encore marché pacifiquement, pour le 24e vendredi consécutif, pour réclamer le départ des figures de l’ancien système ce qui ouvrira les portes à un dialogue « sincère » permettant à l’Algérie de sortir sereinement de sa crise politique.

Tout au long de la semaine, des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux, avec toujours les mêmes mots d’ordre ciblant les symboles du pouvoir.

Le maintien de la mobilisation a été l’un des principaux enjeux de ce 24e vendredi qui coïncide avec le début du mois d’août qui s’annonce décisif pour les deux camps. Le mouvement populaire, entamé en février et qui a résisté aux manœuvres de division, à la répression, aux effets du jeûne pendant le ramadhan et à la canicule de juillet, n’a plus que quatre semaines à tenir.

Les observateurs s’accordent à dire que si la mobilisation ne baisse pas sensiblement durant ce mois d’août, il sera difficile de la voir reculer en septembre avec la rentrée sociale, le retour de meilleures conditions climatiques et l’absence de perspective de sortie de crise, rapporte TSA.

Et ce « pacifisme qui caractérise le mouvement populaire du 22 février est un évènement d’une ampleur sans précédent depuis l’indépendance de l’Algérie en 1962, continue de susciter l’intérêt de la presse internationale dont le New-York Times qui a qualifié ces manifestations de « révolution d’unique au monde Arabe ».

Dans un article publié lundi, ce journal a estimé que « cette révolution sans précédent et sans effusion de sang est peut-être unique au monde arabe », citant des manifestants et des analystes Algériens en soulignant que les Algériens sont « fiers » de « ce qui a été accompli jusqu’à présent par la révolution discrète », et restent « sereins » quant à l’avenir.

N.R

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :