AlgérieNewspolitique

Algérie : Un 15 mars exceptionnel

Des marées humaines ont déferlé hier vendredi sur nos villes, nos villages et nos campagnes. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Incontestablement, la grande marche pacifique des citoyens organisée hier a été révélatrice encore une fois de la détermination populaire d’aller encore plus en avant.

Algérie : Un 15 mars exceptionnel

Alger par : Noureddine RAMZI

Des marées humaines ont déferlé hier vendredi sur nos villes, nos villages et nos campagnes. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Incontestablement, la grande marche pacifique des citoyens organisée hier a été révélatrice encore une fois de la détermination populaire d’aller encore plus en avant.

Bien auparavant,  l’on s’est consacré à la mobilisation des comités de quartiers pour barrer la route à d’éventuels casseurs qui oseraient créer des troubles. Parmi, les consignes qui étaient diffusées : fermer les portes à clef des immeubles et pour ceux qui n’ont pas de verrous, ne laisser aucun étranger du quartier s’introduire dans les cages d’escaliers ou sur les toits des immeubles. Il y a aussi des directives de faire rentrer les grands bacs poubelles, soit à l’intérieur des immeubles, soit dans des endroits sécurisés.

D’autres appels étaient lancés pour former des boucliers humains drapés de l’emblème national, tant au niveau des cordons des Casques bleus des forces de l’ordre pour éviter tout acte de provocation pouvant mener à l’embrasement de la situation.

Résultats de ces dispositions : les marches se sont déroulées dans de très bonnes conditions quelles que soient les villes. Les manifestants  ont été impeccables dans leur peau.

Hier, de nouveaux slogans ont donné un nouveau souffle à la contestation face à une nouvelle situation. « Vous faites semblant de nous comprendre, on fait semblant de vous écouter », indiquent des pancartes de manifestants devant la Grande-Poste de la capitale.

De nouvelles manifestations contre le pouvoir en Algérie se sont déroulées vendredi 15 mars, jour phare des contestations, à l’issue d’une semaine qui a vu le Président Abdelaziz Bouteflika reporter les élections, proroger son mandat et proposer un plan de réformes aussitôt critiqué.

Une foule impressionnante a manifesté dans le centre d’Alger, mais le nombre exact de manifestants est difficile à établir, ni les autorités ni les protestataires ne communiquant de chiffres. La mobilisation était plus imposante que celle du vendredi précédent, jugée exceptionnelle par les médias et analystes Algériens.

Hommes, femmes et enfants ont commencé à marcher en début d’après-midi dans une ambiance festive dans les rues du centre de la capitale et dans un esprit de solidarité exemplaire. Ceux et celles qui n’étaient pas dans les rangs des manifestants étaient dans les cuisines pour préparer et servir le traditionnel couscous.

La mobilisation est également « très forte », et plus imposante que celle de la semaine passée, à Oran, deuxième ville d’Algérie, selon un journaliste d’un média Algérien sur place. « La principale artère du centre-ville, la rue Larbi Ben M’Hidi était noire de monde », selon ce journaliste.

D’importantes mobilisations sont aussi signalées dans d’autres villes d’Algérie, selon les réseaux sociaux.

En bref, ce fut une « gigantesque mobilisation des Algériens » pour un autre  vendredi contre Bouteflika et compagnie…

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :