AlgérieNewspolitique

Algérie : Tous les candidats sur le terrain

Après une première journée plutôt timide, la campagne électorale lancée ce dimanche, s’est poursuivi hier lundi, avec au programme le déplacement d’Abdelaziz Belaid à Ain Defla pour un meeting électoral à la maison de la culture alors qu’Ali Benflis a choisi Guelma pour animer un meeting électoral. 

Algérie : Tous les candidats sur le terrain

Alger par : Noureddine RAMZI 

Après une première journée plutôt timide, la campagne électorale lancée ce dimanche, s’est poursuivi hier lundi, avec au programme le déplacement d’Abdelaziz Belaid à Ain Defla pour un meeting électoral à la maison de la culture alors qu’Ali Benflis a choisi Guelma pour animer un meeting électoral.

À Adrar, Abdelmadjid TEBBOUNE a promis d’initier les changements demandés par le Hirak. « Il faut arriver à exprimer de manière constitutionnelle et juridique la demande qui a été faite de manière populaire qui est l’exigence d’entrer dans une nouvelle ère », a expliqué TEBBOUNE. Le candidat a promis de faire « le maximum pour entamer la libération de la justice » et assuré que « la liberté d’expression sera protégée et encouragée ».

Sur le plan économique, TEBBOUNE prône des mesures urgentes de redressement, tout en promettant de faire revenir au Trésor public ce qui a été détourné par les anciens dirigeants. Il a promis de faire de la wilaya d’Adrar un pôle agro-industriel, produisant notamment de la canne à sucre et du tournesol pour l’huile de table.

À partir de Souk Ahras, Ali Benflis se pose en « Président rassembleur de toutes les couches de la société quels que soient leurs bords politiques et idéologiques ». Il estime « avoir les solutions pour résoudre les problèmes politique, économique et social » que vit le pays.

Le candidat malheureux aux Présidentielles de 2004 et 2014 promet de concrétiser la séparation des pouvoirs tout en promettant de protéger les deniers publics et de permettre à la justice de s’autosaisir pour poursuivre les auteurs de détournements.

Autant de points plutôt chauds à suivre pour jauger les réactions des électeurs et surtout leur position par rapport au 12 décembre prochain.

Un rapide flash-back sur la journée de dimanche à travers La Presse, laissait sceptique.

Le journal « L’Echo d’Oran » écrit à ce titre que les candidats savaient que « la partie n’allait pas être facile pour eux », et s’ils ont vécu « diverses fortunes » au premier jour de la campagne, c’est dû au fait qu’ils n’ont pas « innové ».

Le premier jour de campagne a été « sans grande émotion », relève pour sa part le quotidien « Ouest Tribune », nuançant toutefois son observation par le fait que « les candidats tâtent le terrain » et font « leur premier pas » dans cette « aventure politique inédite dans l’histoire de l’Algérie indépendante ».

De son côté, le journal « El-Djoumhouria » évoque lui aussi les « sorties timides » des candidats à la Présidentielle du 12 décembre prochain, tout en répercutant leurs déclarations faites durant les meetings de la première journée de la campagne.

Le quotidien « Cap Ouest » estime, quant à lui, que quel que soit le futur président de la République parmi les 5 candidats en lice, son élection sera « une victoire pour le pays ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :