AlgérieEconomieNews

Algérie : Tizi Ouzou : Arrêt technique de l’ENIEM

Alger : Il est de plus en plus question que la compagnie Algérienne ÉNIÈME de Tizi Ouzou se voit contrainte « à un arrêt technique de ses activités le 2 février prochain, a appris l’APS auprès de la direction générale.

Algérie : Tizi Ouzou : Arrêt technique de l’ENIEM

Par : Abdelkader DJEBBAR

Alger : Il est de plus en plus question que la compagnie Algérienne ÉNIÈME de Tizi Ouzou se voit contrainte « à un arrêt technique de ses activités le 2 février prochain, a appris l’APS auprès de la direction générale.

Selon le document, la décision a été prise mardi lors d’une réunion du conseil de direction élargie aux membres du Bureau du comité de participation, tenue au siège de la Direction générale afin de débattre de la situation prévalant au sein de l’entreprise relative à la production et aux approvisionnements.

Trois solutions sont proposées aux travailleurs pour gérer l’arrêt technique des activités de l’entreprise publique, à savoir l’épuisement des reliquats des congés annuels, l’anticipation sur le congé annuel 2019/2020 et, comme ultime solution, aller vers un chômage technique.

L’arrêt technique des activités fait suite au non» aboutissement» des démarches entamées par l’ENIEM auprès des organismes financiers pour trouver solution à ses difficultés financières.

« Toutes les démarches effectuées par l’entreprise auprès de la Banque extérieur d’Algérie (BEA) et de la tutelle pour débloquer la situation financière de l’entreprise afin d’assurer les approvisionnements nécessaires à l’activité production, demeurent à ce jour sans suite, et ce, malgré le plan de charge ambitieux présenté par l’entreprise », a-t-on expliqué.

La situation d’arrêt technique des activités a été déjà vécue par l’ENIEM en juillet dernier, lorsque, faute de délivrance d’une licence d’importation de la matière première nécessaire au maintien de ses activités de fabrication, la Direction générale s’est retrouvée contrainte de mettre en congé ses travailleurs le 2 juillet dernier, et ce, durant presque un mois.

La situation avait été débloquée après l’intervention du ministère de l’Industrie et des mines, lequel a accordé le 23 juillet la licence d’importation et d’exploitation de la matière première (les collections CKD/SKD) pour le montage d’appareils électroménagers. Les activités (l’approvisionnement de la matière première) de l’entreprise publique avaient été reprises, début août dernier.

Le PDG de l’entreprise, M. Mouazer, avait annoncé à la presse le 16 janvier dernier, à l’occasion de l’ouverture du deuxième showroom de l’ENIEM à Tizi-Ouzou, qu’il était « optimiste » quant à l’aboutissement de ces discussions autour de l’octroi d’une aide de l’Etat pour accorder à l’entreprise un fond de roulement d’exploitation.

« Nous avons mis en place les garanties nécessaires pour bénéficier d’une ligne de crédit d’exploitation importante. Nous avons besoin d’un fond de roulement consistant pour concrétiser notre stratégie de partenariat et commerciale, qui est très ambitieuse », a-t-il dit.

A.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :