AlgérieNewspolitique

Algérie : Tebboune Président 

Le Conseil Constitutionnel a proclamé, lundi en début de soirée, M. Abdelmadjid Tebboune Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, suite à sa victoire à la Présidentielle du 12 décembre avec 58,13% des suffrages exprimés.

Algérie : Tebboune Président 

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Le Conseil Constitutionnel a proclamé, lundi en début de soirée, M. Abdelmadjid Tebboune Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, suite à sa victoire à la Présidentielle du 12 décembre avec 58,13% des suffrages exprimés.

Le Président de la République élu entrera en fonction directement après la prestation de serment, conformément à l’article 89 de la Constitution.

Au vu des résultats consignés dans les PV de recensement et de dépouillement, et après rectification des erreurs matérielles, et en l’absence de tout recours, le Conseil Constitutionnel a arrêté les résultats de l’élection du Président de la République de M. Abdelmadjid Tebboune à la majorité des suffrages avec 4.947.523 voix, soit un taux de 58,13%, a précisé M. Fenniche.

Le candidat du Mouvement Al Bina, Abdelkader Bengrina, s’est classé deuxième avec 1.477.836 voix (17,37%), suivi par le candidat du Parti Talai El Houriate, Ali Benflis avec 897.831 voix (10,55%). Les candidats Azzedine Mihoubi et Abdelaziz Belaid ont obtenu respectivement 619.225 voix (7,28%) et 568.000 voix (6,67%).

Quant aux résultats définitifs incluant la communauté Algérienne établie à l’étranger, le Conseil a déclaré que le nombre des électeurs inscrits est de 24.464.161 et le nombre des votants 9.755.340, soit un taux estimé à 39,88%, faisant état de 1.244.925 bulletins annulés, et un nombre de suffrages exprimés de 8.510.415.

Le Conseil Constitutionnel a indiqué que l’élection Présidentielle « s’est déroulée dans de bonnes conditions, ce qui a permis aux électeurs d’exercer pleinement leur droit constitutionnel et d’élire le candidat qu’ils ont estimé apte à diriger le pays », affirmant, dans ce sens, « la régularité et la transparence du scrutin » conformément aux garanties prévues par la Constitution et la loi organique relative au régime électoral ainsi qu’aux textes d’application y afférents ».

Partant, le Conseil Constitutionnel a félicité le peuple Algérien pour la réussite de ce rendez-vous électoral « décisif » et le Président de la République élu, en lui souhaitant le succès dans ses nobles missions ».

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :