AlgérieNews

Algérie : TEBBOUNE honore, le Hirak respire

En Algérie, de nombreux sympathisants du Hirak, le mouvement né en février 2019, détenus pour certains depuis plusieurs mois, ont été remis en liberté provisoire ce jeudi 2 janvier. Des décisions surprises, selon le collectif d'avocats qui les défend.

Algérie : TEBBOUNE honore, le Hirak respire

Alger  par : Noureddine RAMZI

En Algérie, de nombreux sympathisants du Hirak, le mouvement né en février 2019, détenus pour certains depuis plusieurs mois, ont été remis en liberté provisoire ce jeudi 2 janvier. Des décisions surprises, selon le collectif d’avocats qui les défend.

Ils sont plusieurs dizaines, à avoir été remis en liberté provisoire, en attente de leurs procès, à Alger, mais aussi dans d’autres villes Algériennes. La chaîne publique Algérienne ENTV parle de 76 personnes sur l’ensemble du territoire, dont 51 dans la capitale.

Parmi les personnes concernées par ces mesures, aujourd’hui, il y a Lakhdar Bourgaa, ancien combattant de la guerre d’indépendance, âgé de 86 ans. Son arrestation, à la fin du mois de juin, avait entraîné une vague d’indignation, en raison de son âge, de sa santé fragile, et du respect qu’il suscite, auprès des contestataires.

Depuis, le portrait de cet homme, devenu une figure du mouvement, était brandi lors des manifestations hebdomadaires contre le pouvoir algérien. Son procès est fixé au 12 mars, selon l’un de ses avocats.

La libération des détenus était l’une des revendications des membres du Hirak. Elle intervient moins d’un mois après l’investiture du nouveau Président, Abdelmadjid TEBBOUNE. Les contestataires attendaient des gestes forts du nouveau Président dont ils continuent à rejeter l’élection. Celui-ci leur avait tendu la main, les a appelés au dialogue, lors de sa victoire et de son investiture.

Des scènes de liesse ont eu lieu devant les prisons Algériennes, et notamment devant le pénitencier d’El Harrach, en banlieue d’Alger. Kamel Nemmiche, membre du bureau national du Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ), dont plusieurs membres sont en prison estime que ces libérations ne sont qu’un début.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :