Algérie : Optimiser la connexion internet

Algérie : Optimiser la connexion internet

Par : Abdelkader DJEBBAR

Le service internet sera nettement amélioré en Algérie dès la fin de l’année. À cette période interviendra la mise en service d’un nouveau câble sous-marin en fibre optique pour l’optimisation de la connexion internet en Algérie. C’est ce qu’a annoncé lundi la Ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Feraoun.

Elle a précisé qu’Algérie Telecom a investi dans deux câbles sous-marins pour l’amélioration de la connexion internet, le premier reliera Oran à Valence (Espagne) alors que le deuxième reliera la station de Annaba à l’infrastructure internationale Medex (Etats-Unis), “ce qui permettra aux  Algériens de disposer d’un meilleur débit internet mieux sécurisé”.

Sur un autre sujet, elle a indiqué que l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis va se déployer à l’international, notamment au Mali où il a soumissionné pour l’obtention de l’exploitation de la licence de 4ème génération dans ce pays, aux côtés du Maroc et de la France.

À une question à l’antenne de la Radio nationale portant sur la coupure de la connexion internet pendant les épreuves de l’examen du baccalauréat, la ministre a expliqué que “le service internet sera interrompu pendant une heure au début de chaque épreuve”, présentant à cette occasion ses “excuses d’avance aux usagers de l’internet”.

S’exprimant au sujet de l’obligation faite aux commerçants de se doter de Terminaux de payement électronique (TPE), la ministre a indiqué qu’elle demandera la prorogation du délai jusqu’à fin 2019 de manière à permettre aux commerçants d’acquérir les TPE fabriqués en Algérie par l’ENIE de Sid  Bel Abbes, au lieu de les importer de l’étranger.

Elle a également affirmé que les projets de pose de deux câbles sous-marins supplémentaires à Annaba et Oran pour les ajouter au premier câble international SMW4 à Sidi Salem permettra à l’Algérie d’augmenter le volume de débit, de promouvoir les performances en matière des technologies et du numérique ainsi que d’obtenir une place de choix sur le marché africain du numérique et des technologies de l’information et de la communication.

Mme Faraoun a mis l’accent aussi sur l’importance de “développer les compétences nationales et d’encourager l’industrie locale liée aux nouvelles technologies”, assurant qu’un premier lot d’appareils de paiement électronique (terminaux) de fabrication algérienne seront livrés “au cours de l’été prochain” dans le cadre d’une convention signée entre Algérie Télécoms et le groupe de banques.

A.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *