AlgérieEconomieFemmeNews

Algérie-Medef : D’énormes possibilités

Algérie-Medef : D’énormes possibilités

Par : Abdelkader DJEBBAR

« Je suis extrêmement optimiste sur le devenir de l’industrie Algérienne. Je dois relever l’agressivité des groupes industriels qui viennent en dehors de l’Europe, pour ne pas dire de la France. Ils sont patients. Ils savent attendre et ne reculent pas devant les difficultés », a lancé Youcef Yousfi à la délégation du Medef en visite en Algérie.

Ces derniers jours il n’y a d’yeux et de mots que pour le MEDEF en Algérie et cela des deux côtés de la Méditerranée.. il y a de quoi quand on sait que la délégation Française compte en son sein 61 participants et 48 entreprises pour une visite de deux       jours, hier et aujourd’hui.

Plusieurs responsables de grands groupes Français font partie de la délégation, dont on peut citer Suez, Airbus, Dassault, Renault Trucks, Engie, Alstom, BNP Paribas, Eutelsat, Thales et Total Eren et plusieurs cabinets d’avocats d’affaires.

Durant cette visite, deux mémorandums d’entente (MoU) devraient être signés. Le premier MoU sera signé en présence du ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd et des présidents des organisations patronales.

Le second sera signé par l’entreprise Française Engie et l’entreprise algérienne Sonatrach sur les énergies renouvelables.

Un forum tenu hier sera décliné aujourd’hui en workshops sectoriels et thématiques qui concerneront le numérique, les énergies renouvelables, le partenariat public-privé et la sous-traitance.

Plusieurs membres de la délégation avaient exprimé, lundi lors d’un briefing, leur “optimisme” sur le développement d’un partenariat gagnant-gagnant durable avec l’Algérie.

Le Président du MEDEF a souligné dans son intervention l’importance de cette “grande” délégation qui “n’a jamais été organisée” en direction de l’Algérie, pays “voisin” avec lequel le patronat français compte valoriser et renforcer le partenariat ainsi qu’accompagner la jeunesse Algérienne dans la création d’entreprises.

“Nous voulons booster nos relations avec l’Algérie avec des projets concrets. On y va avec un état d’esprit positif”, a-t-il affirmé, indiquant qu’à travers le dialogue avec le FCE “nous constatons qu’il y a des attentes en Algérie”. Les objectifs visés à travers le déplacement de cette importante délégation : renforcer le partenariat entre les communautés d’affaires ; prospecter les opportunités d’affaires, affiner les stratégies des entreprises, faire avancer les projets qu’elles ont déjà développés et lever les freins à l’investissement ; échanger avec les principaux décideurs publics et privés Algériens tout enfin donner la priorité à la jeunesse et à l’entrepreneuriat.

Pour sa part, le Président du Conseil de chefs d’entreprises France-Algérie du MEDEF International a met en valeur l’importance de la délégation du MEDEF qui doit se déplacer en Algérie qui, a-t-il estimé, “montre l’attraction et l’attractivité de l’Algérie”.

“Il y a des liens entre les deux pays qu’il faut développer et simplifier les procédures administratives des deux côtés”, a affirmé Jean-Louis Chaussade, soulignant que la France et l’Algérie sont des pays “extrêmement complémentaires”.

“Le programme de la visite est très fourni. Ce qui permet d’exprimer nos espoirs et craintes et saisir les aspirations de l’Algérie”, a-t-il ajouté.

Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) est une organisation patronale fondée en 1998, représentant des entreprises Françaises, rappelle-t-on. Il est inscrit, dans son action de lobbying, comme représentant d’intérêts auprès de l’Assemblée Française.

A.D

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close